En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

PhD (H/F) - A la recherche des adhésifs préhistoriques de la fin de la période glaciaire à l'Holocène (Nice/York/British Museum)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 17 février 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7264-ISATHE0-001
Lieu de travail : NICE
Date de publication : jeudi 28 janvier 2021
Nom du responsable scientifique : Martine Regert (CEPAM, CNRS, Nice) Aimée Little (University of York) Rebecca Stacey (British Museum) Carl Heron (British Museum)
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

En Europe, le brai d'écorce de bouleau est considéré comme un adhésif universel pendant la préhistoire, mais les données archéologiques relatives à ce matériau, goudron végétal fabriqué par traitement contrôlé d'écorce de bouleau, sont rares et dispersées. Appréhender le rôle des substances adhésives, témoins d'une complexification des capacités cognitives, pour les temps préhistoriques nécessite une formation croisant différents champs disciplinaires (chimie et archéologie notamment) et l'accès à des échantillons provenant de différents contextes et environnements archéologiques. Dans le cadre de ce doctorat, vous serez chargé.e de la caractérisation chimique d'échantillons d'adhésifs provenant d'objets composites (résidus d'emmanchement d'outils lithiques et osseux), de récipients en céramique et de résidus isolés dans le sédiment. Il s'agira également de déterminer les propriétés mécaniques d'adhésifs fabriqués expérimentalement afin de comprendre les techniques de production des populations étudiées, les choix et la gestion des substances naturelles utilisées à plusieurs fins (matériaux d'emmanchement, réparation ou imperméabilisation de récipients en céramique, etc.) Un aspect essentiel du projet consiste à évaluer la disponibilité des matières premières entrant dans la composition des matériaux adhésifs (brai de bouleau, résine ou goudron de pin, etc.) et à déterminer si d'autres matériaux tels que la cire d'abeille, l'ocre, le charbon de bois, etc. ont été utilisés comme additifs pour améliorer les propriétés des matières adhésives.

Contexte de travail

Vous serez formé.e à l'analyse lipidique au CNRS (Nice, dir. M. Regert) et l'appliquerez aux colles sur des outils et ustensiles provenant de contextes archéologiques très divers (du Mésolithique inférieur/supérieur aux utilisations les plus récentes du goudron d'écorce de bouleau en Europe). Le corpus d'échantillons a déjà commence à être élaboré par les différents laboratoires impliqués dans le projet. Plusieurs échantillons sont déjà disponibles : ils proviennent de sites mésolithiques au Danemark, de sites néolithiques et protohistoriques en Europe et de vastes collections au British Museum.
Vous mènerez un programme expérimental au centre YEAR (York, dir. A. Little) afin de reproduire/tester des mélanges adhésifs en utilisant des méthodes de production acéramique. Au cours de votre deuxième année, vous serez détaché.e au British Museum pour travailler sur ses collections sous la direction de C. Heron et A. Stacey, tous deux experts dans l'étude des substances organiques anciennes, notamment le brai d'écorce de bouleau. Vous échantillonnerez des objets ethnographiques et historiques don't l'utilisation est documentée. Vous travaillerez en étroite collaboration avec les projets de these ESR3 et ESR14.

Informations complémentaires

le sujet de thèse s'inscrit dans le cadre du programme ITN EJD ChemArch https://sites.google.com/palaeome.org/chemarch/home

On en parle sur Twitter !