En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse de doctorat H/F - Scénarisation de situations de dissonance cognitive pour la formation en environnement virtuel

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 3 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7253-DOMLOU-007
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : COMPIEGNE
Date de publication : vendredi 13 janvier 2023
Nom du responsable scientifique : Domitile Lourdeaux
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 mars 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

La réalité virtuelle pourraient former les forces de l'ordre, le personnel militaire, le personnel de santé et les pompiers à faire face au stress et à réguler leurs émotions. Face à une personne violente / agressive / menaçante ou à une victime paniquée, l'apprenant sera formé pour maintenir un niveau élevé de maîtrise de soi et d'attention, pour ralentir la séquence des événements, améliorer la conscience de la situation, effectuer des évaluations appropriées des menaces et sélectionner et produire des comportements verbaux et non verbaux appropriés. L'objectif de cette thèse est de générer automatiquement des scénarios personnalisés virtuels qui tiennent compte des profils cognitifs des stagiaires.
Nous visons la réification de la dissonance cognitive [1]. La théorie de la dissonance cognitive est une tension interne inhérente au système de pensées, de croyances, d'émotions et d'attitudes (cognitions) d'une personne lorsque plusieurs d'entre elles se contredisent. Nous voulons sélectionner des situations qui opposent plusieurs systèmes de valeurs (issus de la déontologie professionnelle, de la morale d'État, des croyances culturelles, de l'éthique personnelle, etc.). Le but est de pousser l'apprenant dans une dissonance cognitive à la limite de la perte de contrôle. Parmi les situations de dissonance cognitive, les dilemmes représentent un défi intéressant. En effet, les situations de dilemme sont difficiles à représenter en logique classique et ont été peu étudiées. On peut s'appuyer sur les travaux de [2] sur la génération des dilemmes ainsi que sur la théorie de la valeur universelle de [3] pour établir un profil moral. Nous concevrons un modèle narratif computationnel basé sur la réification de la théorie de la dissonance cognitive pour générer des situations et des dilemmes de dissonance. Pour proposer des scénarios personnalisables, l'écriture de scénarios demande un travail important. Cet effort nécessaire à la mise à l'échelle de scénarios cohérents et contrôlés avec précision est appelé le goulot d'étranglement de la création. Ensuite, nous visons un système d'orchestration capable de générer des environnements adaptatifs, sans avoir à définir explicitement tous les scénarios possibles. Pour préserver la liberté d'action et assurer l'adaptabilité des comportements, nous supposons qu'il est possible de générer dynamiquement et automatiquement des situations d'entraînement à partir des modèles de connaissances qui sous-tendent la simulation (adaptation du type de foule, interactions avec les protagonistes, agressivité, hostilité, éléments situés, etc.). Il est impossible de tout scénariser. Ainsi, nous souhaitons concevoir un système d'orchestration suffisamment génératif pour proposer un large éventail de situations et pouvoir en régénérer d'autres si l'apprenant va à l'encontre du scénario initial. Nous visons à produire autant de combinaisons d'objectifs narratifs et de situations que de profils existants, considérant que les profils sont générés dynamiquement et qu'il existe une grande variété de profils. Nous émettons l'hypothèse que la puissance générative du système nous permettra d'atteindre les objectifs de variabilité et de résilience. Nous devons générer des observables et des mesures multicritères pour mettre à jour dynamiquement le profil de l'utilisateur. Il s'agit d'un problème de satisfaction de contraintes (CSP). Pour aborder cette problématique, nous proposerons une approche hybride combinant 1) une approche numérique avec des modèles graphiques probabilistes pour respecter l'intention de l'auteur et avec des fonctions de croyance pour contrôler les situations, 2) une approche sémantique avec un modèle de connaissances pour améliorer l'expressivité et respecter la cohérence, 3) un modèle logique et des techniques de planification pour générer des scénarios robustes et résilients.
[1] Festinger L. Une théorie de la dissonance cognitive. Vol. 2. Presse universitaire de Stanford, 1957
[2] Benabbou A, Lourdeaux D et Lenne D. Génération automatisée de dilemmes dans les simulations. Dans : Cognition, technologie et travail 23.1. p. 161–175
[3] Schwartz SH, Cieciuch J, Vecchione M, Davidov E, Fischer R, Beierlein C, Ramos A. Affiner la théorie des valeurs individuelles de base. Journal de la personnalité et de la psychologie sociale 103, no. 4 : 663. 2012

Contexte de travail

Le Laboratoire Heudiasyc a été créé en 1981. Depuis ses débuts, Heudiasyc est étroitement lié au CNRS et est rattaché à la section INS2I (Sciences de l'information) du CNRS. Les recherches d'Heudiasyc se situent dans le domaine de l'information et des technologies numériques (informatique, contrôle automatique, robotique et intelligence artificielle).
L'objectif est de développer des modes de représentation, d'analyse et de contrôle des systèmes soumis à des critères et contraintes, qu'ils soient exprimés en termes scientifiques, technologiques, économiques ou sociaux. La recherche est organisée autour de trois équipes :
- CID: Connaissance, Incertitude, Données
- SCOP: fiabilité, communication, optimisation
- SyRI: Systèmes robotiques en interaction
La thèse se déroulera dans l'équipe CID

On en parle sur Twitter !