En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F - Contrat doctoral interdisciplinaire Mémoire biologie/sciences sociales

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7220-ALEMIK0-003
Lieu de travail : NANTERRE
Date de publication : mardi 16 juillet 2019
Nom du responsable scientifique : Guillaume ISABEL et Sarah GENSBURGER
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

La mémoire est une entité complexe qui intéresse un large éventail de disciplines. Jusqu'à présent, cette complexité a été examinée sous différents angles disciplinaires, ce qui a parfois conduit à des conclusions contradictoires quant à l'emplacement de la mémoire et à son mode de fonctionnement. Alors que les sciences sociales insistent sur la dimension relationnelle et « interactionniste » de la mémoire, la biologie et les neurosciences se focalisent sur ses bases neurales et moléculaires et sur la manière dont elle est stockée et gravée. Basé sur ce constat, des chercheurs en sciences sociales, en psychologie et en neurosciences se réunissent pour établir un pont entre ces différentes approches. Ainsi cette équipe interdisciplinaire étudiera les influences sociales de la mémoire. L'originalité de ce projet est la co-construction d'expériences de recherche par des chercheurs en sciences sociales, en psychologie et en neurosciences comme moyen d'introduire une dimension sociale dans la compréhension de la biologie mais aussi, en retour, d'ouvrir de nouvelles perspectives pour la compréhension des dynamiques sociales de la mémoire humaine. Pour ce faire, nous établirons un projet expérimental sur l'insecte drosophile - un modèle fameux utilisé en biologie, y compris en génétique et en neurosciences - construit conjointement par des scientifiques en sciences humaines et des neuroscientifiques.

Contexte de travail

Cette thèse s'inscrit dans le cadre d'une collaboration interdisciplinaire entre le Centre de Recherches sur la Cognition Animale de Toulouse (CRCA UMR 5169 CNRS, http://crca.cbi-toulouse.fr), l'Institut des Sciences Sociales du Politique de Nanterre (ISP, UMR 7220 CNRS, http://isp.cnrs.fr/), le Laboratoire de Neuropsychologie et Neurocognition (LPNC, UMR 5105 CNRS, https://lpnc.univ-grenoble-alpes.fr/Presentation-generale,258 ) . Ce poste portera sur la façon dont le comportement social peut être impliqué dans le stockage et la transmission de la mémoire sous différentes perspectives d'analyse, tant sur le plan humain que neurobiologique. La bourse de doctorat est financée par le CNRS dans le cadre de sa mission d'initiatives transversales et interdisciplinaires (MITI) « projet Prime|80 », qui encourage et soutient des projets interdisciplinaires entre établissements du CNRS.

Ce projet offre une formation universitaire multidisciplinaire en neurosciences et en sociologie, avec quelques éléments de neurobiologie ainsi qu'une exposition aux sciences sociales. La collaboration avec les partenaires du projet désignés est soumise à contrat. Le poste est basé à Nanterre et un terrain prolongé sera réalisé à Toulouse.
Renseignements supplémentaires
Les chercheurs principaux du projet sont Sarah Gensburger - ISP, Guillaume Isabel - CRCA,Audrey Dussutour- CRCA , Céline Souchay-LPNC et Christopher Moulin, LPNC

Informations complémentaires

Les candidat.e.s doivent déposer leur CV, une copie de leur diplôme de fin d'études et de master (y compris les notes finales) et deux lettres de recommandation.


Formation et compétences nécessaires :

- Master 2 en neurobiologie ou en biologie comportementale ou dans un domaine connexe.
- Grand intérêt pour les sciences humaines et sociales.
- Volonté de travailler dans un environnement interdisciplinaire et d'interagir régulièrement avec des sociologues, des neurobiologistes et des neuropsychologues. Il s'agit là d'une exigence centrale de ce projet.
- Bonne aptitude à la résolution de problèmes, capacité à travailler de façon autonome, esprit d'équipe,
- Expérience dans la planification et la réalisation d'expériences comportementales.
- Volonté de participer à l'entretien quotidien des stocks de mouches.
- Être créatif, bien organisé, patient, motivé, ouvert d'esprit.


Compétences bénéfiques mais non essentielles :

- Une formation en sciences humaines et sociales
- Bonne connaissance des statistiques.

On en parle sur Twitter !