En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Synthèse de nouveaux agents de détermination de structure pour les zéolithes à très grande taille de pore (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6507-BERWIT-001
Lieu de travail : CAEN
Date de publication : mardi 23 juin 2020
Nom du responsable scientifique : Dr. Bernhard Witulski, DR CNRS
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Dans le cadre du projet ZeoMah (Matériaux zéolithiques à pores extra-larges pour la valorisation des hydrocarbures), récemment accordé par le Labex EMC3, une thèse de doctorat en chimie organique / synthèse organique débutant en octobre 2020 au LCMT de Caen (France) est disponible sous le titre : «Synthèse de nouveaux agents de détermination de structure (SDA) pour les zéolithes à très grande taille de pore»
ZeoMah est une collaboration interdisciplinaire de trois laboratoires de recherche basés en Normandie - le LCS et le LCMT à Caen et le GPM à Rouen. Ce projet traite de la synthèse par template SDA de matériaux zéolithiques cristallins d'une taille de pore de 1 à 2 nm. De tels matériaux font cruellement défaut dans un certain nombre d'industries, notamment le traitement des hydrocarbures renouvelables, la conversion des huiles fossiles lourdes, la décontamination des eaux usées de différents types d'effluents, la séparation des fractions d'hydrocarbures (bio ou fossiles) et la préparation de matériaux hybrides dotés de fonctionnalités organiques pour des technologies avancées relatives à l'énergie (stockage et conversion), ainsi que des applications en détection. Ce projet ouvrira de nouveaux horizons en science et ingénierie des matériaux hybrides nanoporeux inorganiques et organiques / zéolithes. Une connaissance fondamentale des facteurs contrôlant la formation des matériaux zéolithiques de taille de pore extra-large médiée par des matrices organiques et leurs homologues organiques-hybrides - où la fonction organique sera conservée afin de cibler des propriétés spécifiques - sera obtenue. La recherche et la synthèse en plusieurs étapes de molécules organiques appropriées pour agir en tant qu'agents déterminant la structure (SDA) dans la formation de zéolithe incluront des approches de synthèse combinatoire et parallèle. De plus, une partie de la thèse portera sur le développement de nouveaux systèmes moléculaires agissant comme capteurs de fluorescence ou « photo-switches » dans des matériaux hybrides.

Contexte de travail

Le doctorat se déroulera au Laboratoire de Chimie Moléculaire et Thio-organique (LCMT, unité de recherche mixte entre le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), l'Université de Caen et l'ENSICAEN (Ecole Nationale Supérieure d'Ingénieurs).
Les candidats doivent avoir un mastère en synthèse organique avec une thèse de mastère complétée avant septembre 2020. Le candidat doit avoir une forte motivation pour la recherche interdisciplinaire, de bonnes capacités d'organisation et de communication, et doit être autonome dans son travail de recherche. Le candidat doit se consacrer à la synthèse organique et être capable de planifier et d'exécuter des réactions chimiques de base. L'expérience dans la manipulation de composés sensibles à l'air ainsi que des connaissances de base de photophysique seront appréciées. De bonnes compétences en matière de tenue du cahier de laboratoire, de documentation scientifique, de rédaction de rapports et de recherche documentaire - ainsi que des compétences générales telles que les présentations orales, la communication, etc. sont requises. Le niveau d'anglais B2 ou équivalent est obligatoire.

On en parle sur Twitter !