En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Contrat Doctoral (H/F) - Prédiction de structures en chimie des matériaux

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6502-ISABRA-003
Lieu de travail : NANTES
Date de publication : mardi 12 mai 2020
Nom du responsable scientifique : Isabelle Braems-Abbaspour
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 septembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les interfaces sont des défauts bi-dimensionnels qui pilotent les propriétés mécaniques ou fonctionnelles des matériaux polycristallins ou hétérogènes. Pour rationaliser cette influence, il faut avoir accès à la structure atomique de ces interfaces, mais celles-ci peuvent coexister sous de multiples états qui n'existent pas nécessairement en volume.
Cette thèse vise à développer des approches capables de prédire in silico ces structures d'interface à l'échelle atomique et de comprendre comment des perturbations chimiques (ségrégation) ou mécaniques (sollicitations mécaniques) modifient ces structures. La prédiction computationnelle consistera à développer des approches numériques dédiées en s'appuyant sur ce qui existe pour les phases cristallines volumiques depuis maintenant une dizaine d'années (algorithmes évolutionnaires, prédicteurs Monte Carlo..) ainsi que des outils de classification issus de l'intelligence artificielle. A ce titre un séjour de formation dans l'équipe du Prof. Q. Zhu (Université de Las Vegas, Etats-Unis) est prévu. Le projet inclura également des observations expérimentales en microscopie électronique en haute résolution sur le nouveau microscope de dernière génération Nant'Themis, en collaboration avec une équipe en pointe sur le développement de alliages de titane (ISCR/INSA Rennes).

Contexte de travail

L'institut des Matériaux Jean Rouxel (ou Institut des Matériaux de Nantes, IMN) est une Unité Mixte de Recherche (UMR) associant le CNRS et l'Université de Nantes. Mobilisant plus de 200 personnels, il est l'un des principaux centres de recherche sur les matériaux en France, reconnu au niveau international (https://www.cnrs-imn.fr/). Le/la doctorant-e travaillera au sein de l'équipe ID2M (Ingénierie des Matériaux et Métallurgie) de l'IMN. Il/elle sera inscrit-e à l'Université de Nantes dans l'Ecole Doctorale 3M. Il/elle pourra effectuer s'il/elle le souhaite un service d'enseignement à l'école d'ingénieur Polytech'Nantes. Il/elle sera encadré-e par Isabelle Braems-Abbaspour (IMN) et Emmanuel Bertrand (IMN).

Contraintes et risques

Le/la doctorant-e effectuera la grande majorité de ses travaux de recherche sur ordinateur et sera amené-e à utiliser le cluster local de l'IMN mais aussi le mésocentre régional (CCIPL) et les supercalculateurs nationaux. Il/elle sera également formé-e à l'utilisation du microscope Nant'Themis.
Le/la doctorant-e sera localisé-e à l'Institut des Matériaux de Nantes et sera amené-e à réaliser un court séjour de formation à l'étranger (Etats-Unis).

Informations complémentaires

Le/la candidat-e devra être titulaire d'un Master ou diplôme d'Ingénieur en Sciences des Matériaux ou Physique/Chimie Théorique/Informatique.
Le/la candidat-e devra posséder une formation et une expérience solides et de qualité en simulation à l'échelle atomique des matériaux (premiers principes et/ou physique statistique) et avoir un goût prononcé pour les calculs sur cluster. Des connaissances en métallurgie et/ou intelligence artificielle sont un bonus. Un très bon niveau d'anglais et des qualités relationnelles sont attendus.

On en parle sur Twitter !