En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F : Facteurs géologiques et écologiques déterminant les épidémies de choléra dans le rift africain

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 2 novembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6249-GUDBOR0-001
Lieu de travail : BESANCON
Date de publication : mardi 12 octobre 2021
Nom du responsable scientifique : G. Bornette
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 décembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le choléra est un bacille fortement pathogène qui touche de manière endémique les populations du Rift africain depuis les années 70. Malgré des avancées significatives sur le rôle de l'activité volcano-tectonique et des lacs, la question des causalités de ces flambées reste cependant posée, en particulier le long du continuum Lac Kivu-RIvière Rusizi-Lac Tanganyika. Le projet vise à rechercher les causalités géologiques (incluant les caractéristiques géomorphologiques, hydrogéologiques, et l'activité volcano-tectonique) et écologiques de la dynamique temporelle et de la répartition spatiale de ces flambées épidémiques. Le travail reposera sur la documentation des caractéristiques volcano-tectoniques du secteur, et d'autre part sur la connaissance de la circulation et de la qualité des eaux de surface le long du continuum nord-sud et est-ouest, en fonction des périodes de l'année. Ces connaissances seront couplées aux données épidémiologiques géolocalisées pour identifier les facteurs à l'œuvre dans l'émergence des flambées épidémiques.

Contexte de travail

Le travail s'inscrit dans une collaboration entre les laboratoires CNRS chrono-Environnement (Besançon), le laboratoire Magmas et Volcans (Clermont Ferrand) et le laboratoire d'épidémiologie des maladies infectieuses de la faculté de médecine de Kinshasa (République démocratique du Congo). Le doctorant sera encadré par des chercheurs de ces 3 unités, du fait de la forte interdisciplinarité intrinsèque du projet.

Contraintes et risques

Le poste inclue des séjours périodiques dans le secteur du rift en RDC pour la collecte des données. Il inclue des sejours à l'université de Kinshasa en contact avec l'un. des enccadrants.

On en parle sur Twitter !