En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse en Physico-Chimie à l'Institut des Sciences Chimiques de Rennes (ISCR) H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 22 avril 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6226-BRUFAB-001
Lieu de travail : RENNES
Date de publication : jeudi 11 mars 2021
Nom du responsable scientifique : FABRE Bruno
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

FONCTIONNALISATION COVALENTE DE MATERIAUX 2D PAR DES MOLECULES ELECTROACTIVES POUR LE DEVELOPPEMENT DE DISPOSITIFS ELECTROCOMMUTABLES

Les dichalcogénures de métaux de transition (Transition Metal Dichalcogenides TMDs) tels que MoS2 et ses dérivés MoSe2, MoTe2, WS2, WSe2, sont récemment apparus comme des nanostructures 2D aux propriétés très prometteuses pour de nombreuses applications allant de la catalyse à l'électronique. En outre, les TMDs présentent un fort potentiel pour le domaine de la spintronique.
En collaboration avec l'Institut de Physique de Rennes (IPR) et l'Institut d'électronique, de microélectronique et de nanotechnologie (IEMN) de Lille, nous venons de démarrer à l'ISCR une activité sur la fonctionnalisation covalente de tels matériaux par des molécules électroactives. Dans le cadre de ce projet financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR), le travail du (de la) doctorant(e) consistera à : (i) préparer des nanofeuillets de TMD fonctionnalisés de manière covalente par des molécules électroactives (oxydables ou réductibles à un ou deux électrons), (ii) transférer ces couches fonctionnelles sur des substrats métalliques ou semi-conducteurs et (iii) caractériser ces interfaces hybrides TMD/molécule par différentes techniques de caractérisation de surfaces (spectroscopies XPS et Raman, électrochimie, AFM).
La présence du groupement fonctionnel devrait conférer à ces nouveaux nanomatériaux des propriétés physico-chimiques particulières, offrant des perspectives attrayantes pour l'élaboration sans précédent de dispositifs de spintronique commutables par voie électrochimique.

Profil du (de la) candidat(e) :
Le(la) candidat(e) fortement motivé(e) devra avoir un profil physico-chimiste, une expertise en électrochimie et chimie de surfaces. Des compétences en sciences des matériaux seraient également appréciées. Il(elle) sera localisé(e) à l'ISCR et encadré par Dr. B. Fabre, Directeur de Recherche au CNRS. En outre, il(elle) collaborera activement avec les physiciens de Rennes et les physico-chimistes de l'IEMN à Lille.

Contexte de travail

L'équipe Matière Condensée et Systèmes Electroactifs (MaCSE) de l'UMR 6226 "Institut des Sciences Chimiques de Rennes" rassemble des chimistes et physico-chimistes autour du concept de transfert d'électron, dans les solides (matériaux moléculaires) et aux interfaces (électrochimie, surfaces modifiées). La fonctionnalisation des surfaces (semi-conducteurs, carbone et métaux) est une thématique importante de notre groupe que nous développons avec une approche électrochimique. En d'autres termes, nous nous intéressons principalement à des systèmes où le transfert d'électron joue un rôle primordial, soit lors de la construction de l'interface, soit dans les mécanismes intervenant au sein de l'interface modifiée, dans leurs propriétés ou simplement dans la méthodologie relative à leur étude.

On en parle sur Twitter !