En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant (H/F) en matériaux moléculaires conducteurs chiraux

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 23 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR6200-VERVER-004
Lieu de travail : ANGERS
Date de publication : lundi 2 mai 2022
Nom du responsable scientifique : Narcis AVARVARI
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 3 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Nous souhaitons développer des « single component conductors » (SCC) cristallins chiraux à base de complexes d'or bis(dithiolène) et bis(disélénolène) et étudier les effets électriques magnétochiraux anisotropes (eMChA) directs et réciproques, ainsi que la sélectivité de spin induite par la chiralité (CISS). Le travail de thèse portera sur :
- la synthèse de complexes chiraux neutres d'or bis(dithiolène) et bis(disélénolène) (Tâche principale). La synthèse des complexes d'or cibles sera faite par étapes, à partir des complexes monoanioniques qui seront électrocristallisés afin de conduire aux complexes neutres sous forme de monocristaux.
- la synthèse de complexes chiraux neutres d'or bis(disélénolène) (Tâche principale).
- la synthèse d'hélicènes-DTDA (Tâche principale).
- l'électrocristallisation de complexes d'or bis(dithiolène) et bis(disélénolène) (Tâche principale). Tous les complexes synthétisés seront engagés en électrocristallisation pour former des SCC cristallins, en variant le courant, les solvants, et la température. L'analyse par diffraction de rayons X sur monocristaux sera effectuée afin de déterminer la structure des matériaux.
- la compréhension quantitative de l'effet eMChA dans les SCC (Tâche secondaire).
- l'effet CISS dans les SCC (Tâche secondaire). CISS sera étudiée par la transmission d'électrons polarisés longitudinalement à travers un cristal chiral, soit par l'émission d'un champ électrique d'un ferroaimant, ou par photoémission circulairement polarisée.

Contexte de travail

Le laboratoire MOLTECH-Anjou (laboratoire mixte CNRS- Université d'Angers) associe les compétences de 80 personnes, dont près d'une cinquantaine de chercheurs CNRS, enseignants-chercheurs, ingénieurs et personnels techniques et une trentaine de doctorants et de chercheurs post-doctorants.
L'activité scientifique du laboratoire MOLTECH-Anjou est centrée sur le développement de matériaux moléculaires organiques ou hybrides organiques-inorganiques, en soutien à des axes à forte visibilité comme l'électronique organique, les matériaux stimulables, la nano structuration ou encore les matériaux pour l'énergie. Cinq équipes de recherche mettent en commun leurs expertises (chimie théorique et modélisation, synthèses organique, inorganique, chimie de coordination, supramoléculaire, chimie physique et analytique, élaboration de matériaux) et en photonique. Quatre équipes relèvent de l'Institut National de Chimie du CNRS (INC), la cinquième émargeant à l'Institut National de Physique du CNRS.

Contraintes et risques

aucune

Informations complémentaires

Nous cherchons un-e candidat-e ayant un Master en chimie et avec un intérêt pour la chimie de synthèse des matériaux riches en soufre (chimie organique et de coordination, méthodes de purification et caractérisation), intérêt pour la synthèse et l'analyse des matériaux cristallins. Des connaissances en cristallographie des rayons X et méthodes chiroptiques seraient un avantage.
Le/la candidat-e devra savoir travailler en équipe.

On en parle sur Twitter !