En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant en modélisation hydrologique couplée surface-profond H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6118-LAULON-001
Lieu de travail : RENNES
Date de publication : jeudi 1 août 2019
Nom du responsable scientifique : Laurent Longuevergne
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les rivières sont des éléments emblématiques de nos paysages, à la fois nervures centrales des socio-écosystèmes et témoins de la dynamique des transformations passées et actuelles à l'échelle du bassin versant (développement des ressources en eau, protection contre les inondations, reconquête du bon état biologique dans des opérations de restauration). Les dynamiques naturelles et anthropiques sont ainsi intrinsèquement liées. De plus, elles continuent d'évoluer alors même que doivent être décidées les actions futures pour atteindre ce que devraient être les rivières dans 50 ans. Les images du Doubs et du Rhin à sec (https://www.youtube.com/watch?v=yDuJ9Gp6MbM) lors de l'été 2018, ont démontré l'impact considérable des évènements climatiques extrêmes sur la société et les écosystèmes, et soulignent également la nécessité d'une approche intégrée où rivières et ressources en eau sont indissociables.

Le projet a l'ambition d'être une contribution importante aux sciences de la soutenabilité, et de renforcer le rôle du chercheur dans l'accompagnement des politiques publiques définissant la gestion des rivières et ressources en eau associées.

Contexte de travail

La thèse sera menée au sein du laboratoire Géosciences Rennes et à l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes, fédération de recherche renommée et réputée pour ses recherches en environnement. Vous serez intégré(e) dans l'équipe DIMENV. La thèse s'inscrit dans un projet beaucoup plus vaste sur l'impact anthropique et climatique sur les ressources en eau en Bretagne.

Contraintes et risques

Le/la candidat-e doit être titulaire d'un diplôme d'ingénieur et/ou d'un master en Sciences de la Terre

Si le projet est interdisciplinaire, le profil du candidat doit avant tout disposer de solides connaissances sur les aspects quantitatifs, notamment sur les aspects de modélisation des écoulements. La sensibilité aux sciences sociales est indispensable. Les capacités de travail collaboratif avec des partenaires français et internationaux seront également évaluées. Ainsi, de bonnes aptitudes de communication orales et écrites sont attendues (français ; anglais : niveau B2 du cadre européen commun de référence pour les langues).

On en parle sur Twitter !