En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant en physique nucléaire théorique H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5797-ISAGRI-001
Lieu de travail : GRADIGNAN
Date de publication : jeudi 25 juin 2020
Nom du responsable scientifique : SMIRNOVA Nadya
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

L'objectif de cette thèse est de fournir une étude théorique approfondie des taux des réactions importantes pour l'astrophysique dans le cadre du modèle en couches nucléaire. Une attention spécifique sera accordée à l'effet de la brisure de la symétrie d'isospin et à l'effet de Thomas-Ehrman. Les résultats seront d'importance pour les simulations astrophysiques.
Travail théorique analytique et numérique, calcul des propriétés des noyaux à partir du code de modèle en couches, élaborations des interactions effectives qui brisent la symétrie d'isospin, mise en œuvre numérique du calcul de taux de réaction, participation aux simulations des sursauts X et/ou novæ (en fonction de l'intérêt du candidat).
Les réactions de capture de protons radiatives dans un milieu stellaire jouent un rôle important dans la combustion d'hydrogène explosive dans les sursauts-X du type I (processus rp) ou novæ. De nombreuses réactions n'ont pas encore été mesurées expérimentalement et une estimation théorique est requise. Les calculs précédents ont été menés dans certaines approximations.
Compétences attendues :
Diplôme de Master 2 en physique, cours de base en physique théorique, physique nucléaire, physique des particules, astrophysique nucléaire, maîtrise d'un langage de programmation (Fortran, C/C++, Python ou autre).

Contexte de travail

Horaires réglementaires du CENBG sauf cas exceptionnel

On en parle sur Twitter !