En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse sur le Développement de micelles polyélectrolytes fonctionnelles à base de peptides de type élastine (H/F) - M/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5629-SEVSAI-004
Lieu de travail : PESSAC
Date de publication : mercredi 15 avril 2020
Nom du responsable scientifique : Sébastien LECOMMANDOUX
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Ce projet combine les travaux novateurs de l'équipe du LCPO (http://www.lcpo.fr) sur les polypeptides de type élastine (ELP) avec l'expérience de l'équipe de l'UChicago (https://pme.uchicago.edu) sur la complexation des acides nucléiques par des polyélectrolytes complexes, dans le but de créer de nouveaux vecteurs pour les thérapies à base d'ADN. Le doctorant recruté travaillera dans le groupe de recherche de S. Lecommandoux (https://www.lcpo.fr/team-3-polymer-self-assembly-life-sciences/), en étroite collaboration avec le laboratoire du professeur Matt Tirrell (https://pme.uchicago.edu/group/tirrell-lab), chacun ayant de solides références dans différents aspects de l'auto-assemblage de matériaux fonctionnels. Chaque équipe apporte également des capacités distinctes au projet proposé, par exemple, la synthèse de matériaux intelligents et biomimétiques à Bordeaux, l'accès à la diffusion synchrotron de rayons X à Chicago. Le projet commencera par examiner la sensibilité à la température de ces objets rendue possible par l'inclusion de composants de type ELP. La deuxième partie du projet examinera spécifiquement la complexation des acides nucléiques. Au total, ce projet combine des polyélectrolytes thermosensibles innovants basés sur des copolymères de type ELP-b-polypeptide, conduisant à une nouvelle génération de nanomédicaments présentant une sensibilité au pH et à la Température et à un mécanisme intelligent de libération de biomacromolécules chargées par inversion physique.

Contexte de travail

Le Laboratoire de Chimie des Polymères Organiques (LCPO) est une unité mixte de recherche rattachée au CNRS, à l'Université de Bordeaux et à l'Institut Polytechnique de Bordeaux (http://www.lcpo.fr) . Le LCPO est composé de 4 équipes de recherche et comprend près de 150 personnes, incluant environ 50 personnels permanents.

Fort d'une expérience de plus de 30 ans en chimie des polymères, les recherches du LCPO visent à :
- mettre au point des méthodologies innovantes de synthèse de précision des polymères, en utilisant notamment des approches biomimétiques et/ou relevant des principes de la chimie verte
- développer des matériaux polymères fonctionnels par ingénierie macromoléculaire et auto-assemblage, notamment dans les domaines des matériaux renouvelables, de la santé et de l'énergie
- établir des liens pérennes avec le monde socio-économique.

Le travail de l'agent recruté sera réalisé au sein de l'équipe 3 du LCPO et en collaboration avec le laboratoire du Professeur Tirrell de l'Université de Chicago.

L'équipe 3, intitulée « Auto-assemblages polymères et sciences du vivant » est dirigée par Sébastien Lecommandoux. L'équipe explore la conception de nano et microparticules biomimétiques et biofonctionnelles, en particulier les polymersomes, avec comme orientations principales :
- la synthèse et l'auto-assemblage de copolymères à blocs amphiphiles à base de polypeptides, polysaccharides et protéines
- la formulation de nanoparticules (en particulier polymersomes) fonctionnelles pour le ciblage et la délivrance d'actifs (thérapie et theranostic)
- l'élaboration de cellules artificielles comme modèle membranaire et « usine » biologique.

Informations complémentaires

La date de recrutement est susceptible d'être reportée à la fin de la période de confinement

On en parle sur Twitter !