En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse Chimie des Polymères (H/F): "Polyhydroxyuréthanes biosourcés comme matériaux d'encapsulation pour cellules photovoltaiques - BioFlexPV"

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 17 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Thèse Chimie des Polymères (H/F): "Polyhydroxyuréthanes biosourcés comme matériaux d'encapsulation pour cellules photovoltaiques - BioFlexPV"
Référence : UMR5629-HENCRA-003
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : PESSAC
Date de publication : mercredi 27 mars 2024
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 23 septembre 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : La rémunération est d'un minimum de 2135,00 € mensuel
Section(s) CN : Matière molle : synthèse, élaboration, assemblages, structure, propriétés, fonctions

Description du sujet de thèse

Le projet BioFlexPV fait partie d'un Programme de Recherche Prioritaire (PEPR) de l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) appelé Tase (Technologies Avancées des Systèmes Énergétiques) dont l'objectif est de générer des innovations dans les domaines de l'énergie photovoltaïque solaire, de l'énergie éolienne offshore et de l'émergence de réseaux énergétiques flexibles et résilients.
Le doctorant recruté travaillera au sein d'un consortium de 6 laboratoires en collaboration avec d'autres doctorants et chercheurs post-doctoraux. Son rôle spécifique sera de développer de nouveaux matériaux polyhydroxyuréthanes (PHU) biosourcés pour l'encapsulation de cellules photovoltaiques (PV). Différents précurseurs cyclocarbonates et amines biosourcés seront préparés et testés pour l'élaboration de films PHU réticulés. Le caractère transparent et les propriétés barrière des films obtenus seront deux caractéristiques à plus particulièrement contrôler. Ces nouveaux matériaux d'encapsulation seront intégrés dans différents types de modules PV flexibles et leur durée de vie sera étudiée et analysée.

Contexte de travail

Le doctorant sera basé au Laboratoire de Chimie des Polymères Organiques (LCPO), l'un des principaux centres de recherche en science des polymères en France, situé sur le campus de l'Université de Bordeaux. Les activités de recherche du laboratoire couvrent l'ensemble du spectre de la science moderne des polymères. Il vise à concevoir des polymères fonctionnels à forte valeur ajoutée et à étudier leurs propriétés macroscopiques pour des applications ciblées, notamment dans les domaines des sciences de la vie, de l'énergie et du génie chimique. Le LCPO offre un environnement de travail stimulant pour toute personne souhaitant acquérir une formation de haut niveau en chimie des polymères.
Le travail sera mené en collaboration avec le laboratoire d'Intégration du Matériau au Système (IMS, Bordeaux), l'Institut des Sciences Moléculaires (ISM, Bordeaux), l'Institut Charles Gerhardt de Montpellier (ICGM), l'Institut Photovoltaïque d'Île-de-France (IPVF, Paris) et le Commissariat à l'Énergie Atomique et aux Énergie Alternatives (CEA, Gif-sur-Yvette & Marcoule).

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.

Contraintes et risques

Rien à signaler