En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F Thèse en bathymétrie côtière et prédiction de l'état de la mer par apprentissage en profondeur : observation par satellite et prédiction à court terme

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 30 octobre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5566-RAFALM-001
Lieu de travail : TOULOUSE,TOULOUSE
Date de publication : vendredi 9 octobre 2020
Nom du responsable scientifique : Rafael Almar/Dennis Wilson/Jean-Marc Delvit
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 16 novembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les régions côtières sont actuellement confrontées à des problèmes d'environnement et de ressources aggravés par la pression démographique et la surexploitation. Le contexte environnemental ou les événements extrêmes (inondations, érosion côtière) combinés à la pression démographique sont un facteur limitant pour le développement du littoral. L'objectif général de ce stage est d'améliorer la représentation de l'état de la mer et de la dynamique côtière qui en découle à l'échelle de l'événement.
En pratique, les mesures directes (bouées à vagues, réseau CANDHIS) restent coûteuses et difficiles. D'autre part, des modèles ont été développés et mis en œuvre pour les zones côtières et les
la circulation et la représentation des vagues, mais elles sont coûteuses en termes de calcul et soumises à de grandes incertitudes dans les zones côtières. Le stage étudiera les possibilités de 1) dériver les états de mer (vagues) en utilisant des images optiques provenant de satellites à couverture mondiale tels que Sentinel-2 et 2) remplacer les modèles de vagues coûteux pour la propagation à partir de la haute mer.
les eaux jusqu'à la côte (y compris le niveau/la configuration extrême de la mer). L'utilisation de l'apprentissage en profondeur représenterait un moyen efficace de résoudre les problèmes d'observation et de modélisation des vagues dans les zones côtières, qui sont coûteux en termes de calcul. La formation sera menée sur un ensemble de données synthétiques de plus de 12000 simulations numériques de vagues avec des conditions aléatoires et l'application sur des images Sentinel-2.

Contexte de travail

LEGOS

Contraintes et risques

/

Informations complémentaires

1/2 bourse CNES

On en parle sur Twitter !