En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorat: Un cadre éco-évolutif pour étudier la résilience et les points de basculement dans les écosystèmes soumis à un stress (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 24 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5554-VASDAK-001
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : jeudi 3 juin 2021
Nom du responsable scientifique : Vasilis Dakos, Gael Raoul
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Nous invitons les candidats potentiels à une bourse de doctorat de trois ans entièrement financée pour explorer des questions théoriques sur la dynamique éco-évolutive dans les systèmes écologiques avec points de basculement.

Les changements environnementaux mondiaux ont clairement montré que les écosystèmes risquent de passer de manière inattendue et persistante à des états indésirables, communément appelés points de basculement. Bien que la dynamique écologique des écosystèmes à points de basculement ait été bien étudiée, l'interaction entre ces points de basculement et les changements évolutifs dans la structure phénotypique des populations est encore mal comprise. Nous souhaitons développer de nouvelles façons de comprendre comment les processus évolutifs peuvent affecter et être affectés par les points de basculement. Ceci pourrait apporter une aider à la gestion des écosystèmes sous stress, non seulement pour prévenir leur effondrement mais aussi pour améliorer le succès de stratégies de restauration écologique.

Le sujet que nous proposons pour cette bourse de doctorat se situe à l'interface de l'écologie des écosystèmes et de la biologie évolutionniste mathématique qui vise à intégrer l'évolution rapide des traits, la co-évolution, les dynamiques écologiques non linéaires, l'écologie des changements globaux et les rétroactions réciproques entre l'écologie et l'évolution afin de développer un cadre éco-évolutif intégratif pour comprendre la résilience des écosystèmes et les réponses aux points de basculement.

Contexte de travail

Le candidat retenu bénéficiera de la nature interdisciplinaire du projet en étant basé au Centre de Mathématiques Appliquées de l'Ecole Polytechnique de Paris et à l'Institut des Sciences de l'Evolution de Montpellier, et en étant co-supervisé par les Drs Vasilis Dakos (Montpellier) et Gael Raoul (Paris). Les deux laboratoires sont internationalement reconnus dans leurs domaines respectifs et accueillent de nombreuses équipes travaillant sur la biologie des agents infectieux, l'écologie évolutive et les mathématiques appliquées. Le financement couvrira le salaire du doctorant ainsi que les activités de recherche et de présentation (ateliers, conférences, etc.).

Contraintes et risques

La langue de travail dans le laboratoire est l'anglais et les candidats de tous les pays sont admissibles. Un diplôme master est requis pour accéder au doctorat en France.

On en parle sur Twitter !