En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorat : Conséquences de la facilitation entre parasites en co-infection sur l'évolution de la virulence. (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 15 juillet 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5554-ALIDUN-002
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : jeudi 24 juin 2021
Nom du responsable scientifique : Alison Duncan
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Conséquences de la facilitation entre parasites en co-infection sur l'évolution de la virulence

Une thèse financée sur 3 ans est proposée pour étudier l'impact des interactions (co)évolutives entre le Tomato spotted wilt virus (TSWV) et l'acarien, le tétranyque, Tetranychus urticae sur l'évolution des traits d'histoire de vie et de la virulence des deux parasites. Dans ce système, le TSWV favorise T. urticae, augmentant sa fécondité par rapport aux infections simples. La facilitation entre parasites en co-infection (lorsque les hôtes hébergent plus d'un parasite) pourrait sélectionner une virulence réduite. Cette hypothèse sera testée avec deux scénarios d'évolution expérimentale : 1. lorsque les parasites seront forcés de co-infecter les hôtes de manière continue, et 2. lorsque les parasites pourront alterner, sur plusieurs générations, entre infection simple et co-infection dans une population d'hôtes hébergeant différentes espèces de parasites (co-circulant) en infections multiples.

Le doctorant sera basé à l'Institut des Sciences de l'Evolution de Montpellier, dans l'équipe Evolution Expérimentale des Communautés. Le projet implique également un détachement de 6 mois dans l'équipe de Virologie de l'Unité de Pathologie Végétale à l'INRAE d'Avignon.

Contact : Alison.duncan@umontpellier.fr
Site internet : www.aliduncan.eu

Approches méthodologiques et techniques : Le projet se déroulera en laboratoire et sera centré autour des expériences de sélection à long terme, qui seront couplées aux essais pour mesurer la virulence et plusieurs traits d'histoire de vie des parasites évolués. Ces essais nécessiteront des techniques de biologie moléculaire (qPCR, elisa) pour mesurer la croissance virale et les réponses physiologiques des plantes hôtes.

Compétences et aptitudes scientifiques requises : Expertise en biologie évolutive et en analyses statistiques, capacité à travailler de manière indépendante au laboratoire et aussi en équipe, bon niveau d'anglais écrit et parlé (la langue de travail de l'équipe est l'anglais). Un diplôme de Master est requis pour faire un doctorat en France.

Candidature : Veuillez envoyer une lettre de motivation, un CV, ainsi que les noms de 2 personnes pouvant être contactées pour des références. Toutes les candidatures devront être effectuées via le site du CNRS (CNRS WEBSITE). Les entretiens seront réalisés en ligne fin juin/début juillet.

Quelques publications pertinentes :
Rodrigues, L. R., Torralba Sáez, M., Alpedrinha, J., Lefèvre, S., Brengues, M., Magalhães, S. and Duncan, A.B. (2021) Consequences of population structure for sex allocation and sexual conflict. Journal of Evolutionary Biology, 34 (3): 525-536.

Zélé, F., Magalhães, S., Kéfi S. and Duncan, A. B., (2018) Ecology and evolution of facilitation among symbionts. Nature Communications, 9:4869.

Rodrigues, L. R., Duncan, A. B., Clemente, S. H., Moya-Laraño J and Magalhães S. (2016) Integrating competition for food, hosts or mates via experimental evolution. Trends in Ecology and Evolution. 31, 158–170.

Contexte de travail

Le doctorant sera basé à l'Institut des Sciences de l'Evolution de Montpellier, dans l'équipe Evolution Expérimentale des Communautés. Le projet implique également un détachement de 6 mois dans l'équipe de Virologie de l'Unité de Pathologie Végétale à l'INRAE d'Avignon.

On en parle sur Twitter !