En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thése en Biologie du Developpement (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5547-SOPVIA-001
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mardi 8 octobre 2019
Nom du responsable scientifique : Sophie Bel-vialar
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 décembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Fonction de la phosphatase CDC25B au cours de la neurogenèse

Le contrôle de l'équilibre prolifération/différenciation des cellules souches ou progéniteurs neuraux est essentiel au développement et à l'homéostasie du système nerveux des Vertébrés puisqu'une dérégulation de cet équilibre est associée à des maladies neuro-développementales et peut être à l'origine de tumeurs. Le décryptage des mécanismes qui contrôlent cette balance en situation physiologique est donc d'une importance majeure en recherche fondamentale et peut ouvrir sur de nouvelles perspectives pour le diagnostic et l'innovation thérapeutique. De nombreuses études montrent que certains régulateurs du cycle cellulaire sont capables de modifier l'équilibre prolifération/différenciation des progéniteurs neuraux et nous avons montré que c'est le cas de la phosphatase CDC25B, un régulateur positif du cycle cellulaire. Nous venons de montrer, en utilisant des expériences de gain et de perte de fonction dans l'embryon de poulet ou de souris, que dans la moelle épinière en développement, CDC25B favorise la différentiation neuronale en augmentant dans les progéniteurs qui l'exprime le taux de divisions neurogéniques (qui produisent au moins un neurone). L'utilisation de formes mutées de CDC25B (CDC25BdelCDK, forme mutante de CDC25B qui n'interagit plus avec CDK1) montre qu'une partie de l'activité neurogénique de CDC25B peut être découplée de son activité sur le cycle cellulaire. Des résultats préliminaires suggèrent dans le cerveau en développement, CDC25B favorise la maturation des progéniteurs neuronaux et que cette fonction dépend cette fois de son action sur le cycle cellulaire. Le but de ce projet de thèse est de disséquer les mécanismes moléculaires impliqués en aval de CDC25B dans ses fonctions cycle cellulaire dépendantes et indépendantes au cours de la neurogenèse. La stratégie consistera à comparer, dans le cerveau et la moelle épinière, les voies de signalisation et programmes transcriptionnels recrutés par CDC25B ou CDC25BdelCDK, en utilisant une approche transcriptomique par RNASeQ. Nous utiliserons également une approche candidat qui consistera à caractériser les liens épistatiques possibles entre CDC25B et les voies de signalisation, BMP, FGF, Wnt, Notch et Shh connues pour contrôler à la fois la prolifération et la neurogenèse et les facteurs de transcription proneuraux acteurs majeurs de la différentiation neuronale. Ces travaux permettront d'identifier les réseaux de gènes impliqués dans le contrôle de l'équilibre prolifération/différenciation en aval de CDC25B au cours de la neurogenèse.

Contexte de travail

L'intégralité de la thèse s'effectuera au Centre de biologie intégrative de Toulouse (http://cbi-toulouse.fr/fr/).
Ce laboratoire regroupe des équipes de Biologie du Développement, Biologie cellulaire, Biologie moléculaire eucaryote et procaryote et Cognition animale. Il dispose également dans son environnement proche, d'un groupement de plateformes permettant de développer des approches allant de la molécule aux populations (microscopie, bioinformatique, protéomique...etc.. https://www.genotoul.fr/), dont certaines sont hébergées dans le laboratoire (TRI, GeT...).

Contraintes et risques

pas de risque particulier

On en parle sur Twitter !