En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse : Cinétiques des déformations de la Charpente de Notre Dame de Paris (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 27 octobre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5295-JEACOU-001
Lieu de travail : TALENCE,TALENCE
Date de publication : mardi 6 octobre 2020
Nom du responsable scientifique : Jean-Luc Coureau
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 30 novembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le calcul réglementaire des structures de bâtiments anciens se fonde principalement sur le comportement élastique des matériaux. On cherche par des méthodes de pondérations (approche semi-probabiliste en bureaux d'études) à anticiper les comportements structuraux pouvant mettre en péril la sécurité des systèmes et provoquer des déformations excessives à plus grande échelle durant la période de service. La base de calcul s'articule le plus souvent sur le comportement individuel de composants et d'assemblages. Le déplacement global est estimé par intégration sans qu'il y ait de calibration et de validation à l'échelle réelle de la structure et sans tenir compte des effets systèmes potentiels. Ce type d'approche reste sécuritaire au niveau des déformations des systèmes constructifs modernes, avec des descentes de charges relativement simples, et des possibilités de transferts d'efforts limitées. Dans le domaine des assemblages, les modèles sont moins bien renseignés, ce qui peut produire une dérive notoire des prédictions et des taux de charges. Dans le cadre du patrimoine, ce type de modélisation est un point de départ pour l'investigation, mais l'histoire du chargement, les comportements différés et localisés des matériaux restent une problématique à part entière pour mieux connaître l'état de santé de ces structures et de leurs évolutions futures.
Il est proposé d'étudier une travée de la charpente de Notre Dame de Paris, dans le but de comprendre l'évolution en déformation. Les renseignements historiques (croquis, textes, relevés de points et de formes) mettent en évidence les caractères hyperstatiques des systèmes et des zones de renforcements. L'analyse fonctionnelle de chaque élément et des assemblages est nécessaire et elle doit être en lien avec les données historiques recueillies. L'objectif des modélisations est de comprendre l'évolution du chargement dans chaque composant en considérant les mises en œuvre et la dispersion de la qualité mécanique des matériaux lors de l'édification, puis des réparations successives.
Pour ce travail de thèse, deux stratégies sont envisagées : la première consiste à réaliser une équivalence élastique du comportement structurel en fonction des niveaux de charge dans les éléments et dans les connexions de barres. Ce travail se base sur une étude de la sensibilité du modèle avec ses paramètres d'entrées (géométries des barres, géométrie de la charpente, , modules d'élasticité, raideurs d'assemblages, densités, ...). L'objectif est de montrer quelles propriétés mécaniques « utiles ou fonctionnelles » des composants régissent le comportement global de la charpente. La deuxième stratégie est d'implémenter des lois de fluages les plus simples et les plus pertinentes pour le calcul de structure (en bureaux d'études), de manière à reproduire les déformations des treillis constatées par les données historiques recueillies. L'objectif est de développer un outil « embryonnaire » de diagnostic des structures capable de comprendre les évolutions passées et d'anticiper les déformations futures des charpentes, transposable aux bureaux d'études et experts en diagnostic des structures, afin de compléter sur ce point la récente norme EN 17121 : Conservation of cultural heritage - Historic Timber Structures - Guidelines for the On Site Assessment.
La modélisation fine de la charpente (éléments et liaisons) peut apporter une dimension supplémentaire à l'expertise des spécialistes du patrimoine ainsi qu'aux experts en bureaux d'études (maîtrise d'œuvre), puisque les variations des déplacements sont évaluées selon le chargement à long-terme. Les fluctuations d'humidité marquées, engendrées par la stabilisation de bois mis en œuvre vert, ou par les variations saisonnières, peuvent engendrer des déformations significatives dans les éléments, qu'il convient d'estimer. Le but est de prédire les sollicitations dans les assemblages selon les systèmes constructifs déclinés historiquement. Des cinétiques d'endommagement entrainant des déformations excessives des structures peuvent être identifiées et répertoriées par rapport aux données historiques. L'objectif du travail de thèse permet de fournir une aide à la décision basée sur un transfert de modèles scientifiques pour les bureaux d'études spécialisés. Il permet également de consolider les connaissances historiques en intégrant des notions de performances mécaniques des techniques médiévales. Des investigations très ciblées seront faites sur la caractérisation des assemblages les plus récurrents dans la charpente, pour analyser l'effet du retrait-gonflement du bois. On cherchera à mettre en évidence si un effet de pré-contrainte dans les liaisons et de possibles excentrements induits par le séchage sont envisageables. L'analyse du comportement élastique et jusqu'à la rupture est prévue pour alimenter la base de données sur les assemblages traditionnels.
Enfin, en relation avec le Rectorat de l'Académie de Bordeaux, une maquette à l'échelle réelle va être édifiée courant 2020. De manière à caler les modélisations envisagées, un monitoring simple et pragmatique est à programmer dans ce travail de thèse. Il permettra de mettre en place des techniques de suivi. Cette action peut aussi fournir des dispositifs de monitoring mieux maîtrisés, pour les charpentes du patrimoine, touchant alors à un spectre plus large concernant les contrôles de l'existant et des réparations. La proposition du rectorat de l'académie de Bordeaux concernant une réplique partielle à l'échelle 1 :1 est une opportunité pour faire converger les actions de recherches et les actions pédagogiques, ce qui est une originalité d'investigation au niveau du territoire national. Le monitoring devrait aussi contribuer à valider plus rationnellement des hypothèses des modélisations. Diverses technologies de mesures seront à l'étude : suivi de marqueurs (corrélation d'images), mesures locales de glissement d'assemblages, relevés au théodolite des points de connexions. Une stratégie de chargement à court terme sera aussi mise en œuvre (treuillage ou masse morte) pour connaître l'évolution temporelle de la réponse instantanée de la structure.

Contexte de travail

Ce travail de Thèse rentre dans le cadre du Chantier Scientifique Notre DAme. Il s'appuie sur la collaboration de plusieurs laboratoires I2M, CITERES, GC2D, LRMH et d'une équipe de chercheurs (Greccau) de l'Ecole Nationale d'Architecture et du Paysage de Bordeaux.
Cette recherche rassemble des expertises en calcul de structures et en monitoring (suivi par mesures de la santé structurale) d'une maquette d'une travée de Notre Dame réalisée à l'échelle réelle.

On en parle sur Twitter !