En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F Doctorant(e) en variation linguistique et/ou modélisation

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 24 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5191-MAXPEN-004
Lieu de travail : LYON 07
Date de publication : jeudi 3 juin 2021
Nom du responsable scientifique : Jean-Philippe Magué
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 15 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le changement et la variation sont des propriétés fondamentales du langage. S'il est admis que les structures des populations et des interactions sociales influencent ces propriétés, nous sommes loin de comprendre toute la complexité de ce phénomène et sa dynamique. Comment les conventions linguistiques se construisent-elles à partir des interactions interindividuelles ? Comment ces conventions influencent-elles en retour les locuteurs ? Les plateformes socio-numériques fournissent des données tant linguistiques que sociales qui permettent de proposer des approches nouvelles de ces questions.

Le projet de thèse proposé porte sur l'émergence du genre textuel « Article de Wikipedia ». Le ou la doctorant.e caractérisera ce genre et, à partir de l'historique des articles de l'encyclopédie en ligne, analysera la manière dont il s'est peu à peu construit au cours du temps. L'accent sera mis sur le rôle des interactions interindividuelles : en reconstruisant un réseau d'interactions des contributeurs en analysant la trajectoire linguistique de ceux-ci à partir de leurs contributions individuelles, le ou la doctorant.e déterminera les conditions de diffusion du consensus dans la population.

Contexte de travail

Cette thèse s'inscrit dans un projet plus vaste sur la variation et le changement linguistique mobilisant analyse de données et modélisation multi-agents et réunissant des membres des laboratoires Icar, DDL et Lidilem. Il ou elle sera accueilli.e à l'École normale supérieure de Lyon, au laboratoire Icar, sous la direction de Jean-Philippe Magué et Denis Vigier, mais travaillera en étroite collaboration avec les autres membres du projet.

Informations complémentaires

Le ou la candidat.e sera titulaire d'un master 2 lui assurant des compétences en analyse de données (master en mathématiques, informatique, physique…) ou en sciences du langage (master de sciences du langage, de sciences cognitives…). Dans tous les cas, il ou elle devra montrer un intérêt pour les méthodes quantitatives. Des compétences en programmation sont un plus. Il est attendu du ou de la candidate de travailler au sein d'un collectif interdisciplinaire tout en sachant faire preuve d'autonomie. Il ou elle devra également posséder les compétences communicationnelles et rédactionnelles pour partager ses résultats tant avec le reste de l'équipe que dans des conférences et des revues internationales.

Les candidatures devront inclure
- un CV détaillé, incluant les notes de Master, le mémoire de Master (le cas échéant) et les coordonnées de deux références (personnes susceptibles d'être contactées).
- une lettre de motivation (trois pages maximum) incluant les intérêts de recherche et la façon dont le ou la candidat.e envisage d'aborder le thème de la thèse.

La date de début du contrat est flexible, mais ne doit pas être plus tardive que le 1er octobre 2021.

Page du projet : http://perso.ens-lyon.fr/jean-philippe.mague/other/MACDIT

ATTENTION: Toutes les candidatures doivent être envoyées par la plateforme du CNRS. Les candidatures par email ne seront pas prises en compte.

On en parle sur Twitter !