En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F DOCTORANT en Chimie et Physique du solide de Nouveaux Supraconducteurs à base de Nickel

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5026-FREBON0-055
Lieu de travail : PESSAC
Date de publication : vendredi 17 avril 2020
Nom du responsable scientifique : Alain DEMOURGUES
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Cette thèse à la frontière de la chimie du solide et de la physique des supraconducteurs a pour objectif de synthétiser et caractériser des poudres et des cristaux de Nickelates supraconducteurs ainsi que d'étudier leurs propriétés physiques. Nous utiliserons deux stratégies afin d'induire et d'optimiser les propriétés supraconductrices: la modification du dopage et des interactions électroniques par une approche de design chimique à l'ICMCB (modification de la formule chimique/structure cristalline) et modification/optimisation des interactions électroniques en appliquant de la pression à l'Institut Néel. Le doctorant bénéficiera d'un support théorique afin de mieux comprendre les paramètres favorables au développement de l'état supraconducteur. Cette thèse financée par le CNRS est à l'interface de la chimie et de la physique. Elle se déroulera en co-encadrement entre l'ICMCB à Bordeaux (A. Demourgues, B.Vignolle) et l'Institut Néel à Grenoble (P. Rodière). L'étudiant.e sera basé.e principalement à l'ICMCB où il/elle effectuera les synthèses et les caractérisations physico-chimiques. Il/elle effectuera plusieurs séjours à Grenoble pour les mesures physiques et participera également aux mesures TGIR (ESRF, SOLEIL, ILL, LNCMI). Le ou la candidat.e aura une formation initiale soit en chimie du solide soit en physique du solide et aura un intérêt prononcé pour la synthèse des matériaux.

Contexte de travail

Créé en 1995, l'Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux (ICMCB)
focalise ses recherches sur la Chimie du Solide, la Science des Matériaux et les
Sciences Moléculaires : concevoir, préparer, mettre en forme et caractériser les
matériaux pour découvrir, maîtriser et optimiser des fonctions spécifiques.
L'ICMCB réalise des recherches fondamentales sur des matériaux modèles et/ou
susceptibles d'avoir des applications.
La complémentarité des approches et la synergie ainsi créées ont permis à l'Institut
de conforter sa position nationale et internationale dans le domaine des matériaux.

Contraintes et risques

-

On en parle sur Twitter !