En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant (H/F) : La Grande Muraille Verte et les imaginaires environnementaux sahéliens

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 2 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : IRL3189-PRIDUB-003
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : DAKAR,DAKAR
Date de publication : jeudi 12 janvier 2023
Nom du responsable scientifique : Priscilla Duboz
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 mars 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Ce doctorat se déroulera au sein du projet de recherche " La Grande Muraille Verte (GMV) et les imaginaires environnementaux sahéliens : Green Fix and the Persistence of a Policy Idea " soutenu par l'ANR (France), l'ESRC (Grande-Bretagne) et la DFG (Allemagne). Un consortium de chercheurs comprenant un historien politique britannique, le Pr. Jeremy Allouche, un géographe humain en Allemagne, Pr. Detlef Muller-Mahn, et une anthropologue en France, Dr. Priscilla Duboz, a développé un projet interdisciplinaire pour étudier la GMV au Burkina Faso, en Ethiopie et au Sénégal. Ce projet vise à explorer les conceptualisations construites des futurs verts africains en étudiant comment les idées de verdissement de la région du Sahel se sont développées, ont persisté et ont été contestées. La question centrale posée dans cette recherche est de savoir comment expliquer la performativité et la persistance des imaginaires socio-techniques dans le contexte de la transformation sociétale.
Le chercheur doctoral impliqué travaillera en étroite collaboration avec les chercheurs anglais, allemands, sénégalais, burkinabés et éthiopiens. Il/elle sera chargé(e) de la sous-question suivante du projet : Comment le développement de nouveaux imaginaires autour de la GMV, en tenant compte des pratiques vernaculaires, peut-il contribuer à sa décolonisation ? Pour étudier cette question, nous commencerons par des entretiens semi-structurés avec différents acteurs ciblant les agro-pasteurs locaux et les institutions locales (chefs, fonctionnaires, jeunes et groupes de femmes) afin de comprendre comment la résistance, le détournement et les innovations pratiques ont émergés et comment le projet se construit et se renégocie dans les différents contextes.

Activités
La personne recrutée devra :
- Contribuer à l'animation du projet avec les partenaires britanniques et allemands,
- Coordonner et participer à la collecte et à la synthèse des données existantes,
- Appuyer l'acquisition des données,
- Préparer et suivre (à distance ou sur le terrain selon les besoins et les moyens disponibles) les campagnes de terrain.
- Entreprendre la création d'une base de données compilant les données.
- Analyser et exploiter cette base de données
- Valoriser ces résultats par des articles scientifiques et un document de données en libre accès.

Compétences :
- Profil préférentiellement issu des Sciences Humaines et Sociales (et/ou Sciences de l'Environnement), par exemple anthropologie et/ou écologie politique et/ou géographie humaine.
- Compétences en matière de bien-être humain et de gestion de crise ou d'environnement
- Compétences en analyse de données qualitatives
- Connaissance de la création et du travail en base de données
- Capacité à gérer et suivre des projets (laboratoire et/ou terrain ; planification ; animation ; rapport...)
- Français parlé, écrit
- Anglais parlé, écrit

Contexte de travail

La personne recrutée sera accueillie au sein de l'IRL 3189 Environnement, Santé, Société (Université Cheikh Anta Diop, Dakar). Cet IRL développe des recherches interdisciplinaires sur les interactions entre les populations humaines et leur environnement. Le travail développé par le(la) personne recruté(e) sera étroitement associé aux partenaires britanniques et allemands : IDS à Brighton et Institut de Géographie à Bonn. Des réunions régulières mobilisant ces partenaires et l'ensemble des partenaires sénégalais, burkinabés et éthiopiens seront organisées pour suivre et orienter le travail entrepris.

Contraintes et risques

Le(la) doctorant(e) sera affectée à Dakar, au laboratoire IRL 3189 ESS et doit donc faire preuve d'un grand sens de l'autonomie. Les terrains réalisés le seront essentiellement au Sénégal, dans le Ferlo situé au Nord du pays. Des conditions d'existence très précaires caractérisent cet environnement. Afin de réaliser les missions dans les meilleurs conditions, l'IRL 3189 ESS et l'OHMi Téssékéré mettent à disposition des chercheurs des moyens adéquats.

On en parle sur Twitter !