En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre CPJ-2022-021 - Au-delà du modèle standard avec la décroissance beta H/F

Chaire de professeur Junior : BSMBD

Au-delà du modèle standard avec la décroissance beta H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
FrenchEnglish

Date limite de dépôt des candidatures : 31/08/2022

Informations générales

Laboratoires d'accueil : LPC - Caen - Laboratoire de physique corpusculaire - Caen
Date de publication : 20/05/2022
Type de contrat : Chaire de professeur Junior
Section du CoNRS : 1 - Interactions, particules, noyaux du laboratoire au cosmos
L’IR/TGIR/SNO impliqué : TGIR GANIL EquipEx DESIR
Durée du contrat : 5 ans. A son terme, le titulaire du contrat a vocation à être titularisé dans le corps des directeurs de recherche.
Date d'embauche prévue : 01/12/2022
Rémunération : Rémunération brute annuelle de 54 600 Euros à 57 800 Euros selon l’expérience professionnelle
Environnement Financier : 400 000 € pour la durée du projet

Thématique scientifique

Physique nucléaire physique des particules

Stratégie d’établissement

Le GANIL est la plus importante infrastructure de recherche en physique nucléaire en France et parmi les infrastructures phares dans le monde. Avec la construction de Spiral 2 et la mise en service progressive de ce nouvel accélérateur d’ions lourds et ses équipements expérimentaux dédié, son exploitation ouvre de nouveaux programmes de recherche autour de la structure et de la dynamique en particulier des noyaux exotiques. Surtout pendant ces premières années d’exploitation de nombreuses opportunités s’offre à des jeunes scientifiques pour développer des axes de recherche originaux et visibles. La chaire junior BSMBD au LPCC permet de bénéficier de la proximité du GANIL et d’augmenter le retour scientifique en France.

Stratégie du/des laboratoires d’accueil

La recherche de physique au-delà du Modèle Standard grâce à l'étude minutieuse de la désintégration beta de noyaux radioactifs est un thème existant au LPC Caen depuis 1997. Nous avons encadré de nombreuses thèses sur le sujet et publié de nombreux travaux, notamment des résultats nouveaux et complémentaires de ceux obtenus avec le LHC. L'intérêt de ces recherches est reconnu nationalement et internationalement (Rapport de conjoncture CNRS 2021, NuPECC LRP2017). Comme l’ont souligné les évaluations quinquennales récentes (2021), cette thématique est l'un des points marquants de l’activité de recherche du laboratoire. Avec l'arrivée prochaine de DESIR à GANIL/SPIRAL II, nous souhaitons renforcer le groupe Mesure de Précision à Basse Energie (MPBE) du LPCC. Notre groupe collabore étroitement avec les équipes homologues du GANIL et du LP2i Bordeaux. Localement cet apport sera un atout pour la construction, la finalisation et l’exploitation pérenne de l’installation DESIR, notamment via les projets MORA (recherche de la violation de CP) et WISArD (recherche de courants exotiques S/T) dans lesquels le groupe MPBE est fortement impliqué. Outre ceux-ci, d'autres projets sont concernés, tels que bSTILED (recherche de courants exotiques T) porté par le laboratoire et d'une manière générale toute la physique qui utilise comme instrumentation des pièges à ions.

Résumé du projet scientifique

Le projet consiste à contribuer à la finalisation de DESIR ainsi qu'au développement, la préparation, l’exploitation et l’analyse d’expériences sur les sites du GANIL et/ou d’autres installations délivrant les ions radioactifs d’intérêt pour chercher une nouvelle physique au-delà du Modèle Standard via une étude précise de la désintégration beta. Le professeur junior apportera une contribution significative et originale aux actions entreprises par le laboratoire sur DESIR, en particulier sur tout ce qui est lié aux pièges à ions et aux refroidisseurs d’ions. Il/Elle mènera des optimisations numériques et expérimentales pour améliorer les sensibilités des expériences MORA et bSTILED. Il/Elle mènera les simulations et analyses adéquates pour extraire les paramètres pertinents conduisant à une meilleure contrainte du Modèle Standard, voire à la découverte d'une nouvelle physique au-delà de celui-ci. Il/Elle devra proposer et mener un programme de recherche indépendant et innovant dans ce domaine.

Résumé du projet d’enseignement/d’observation

L'université de Caen Normandie est porteuse du master international ERASMUS MUNDUS "Nuclear Physics" qui a été récemment renforcé par une EUR (graduate school) de la région Normandie. Le professeur junior contribuera aux enseignements de physique nucléaire au niveau Master. En outre, le professeur junior réalisera de l'enseignement par la recherche en encadrant des stagiaires de niveaux M1 et M2. L’un des objectifs est de rendre le site de Caen reconnu du point de vue enseignement sur les thématiques des mesures de précision à basse énergie en vue de tester le Modèle Standard des particules.

Diffusion scientifique

L'objectif des expériences MORA, WISArD et bSTILED est d'atteindre des précisions inégalées sur les paramètres mesurés grâce à l'utilisation de dispositifs innovants. Les résultats obtenus devraient donc avoir un impact important dans la communauté internationale. Le professeur junior aura donc l'opportunité de présenter ces résultats dans les grandes conférences internationales de physique nucléaire et de les publier dans des revues internationales avec un facteur d'impact élevé.

Science ouverte

Toutes les publications seront déposées sur HAL et arXiv. Les données seront accessibles à l'ensemble de la communauté scientifique dans un délai conforme à la politique du CNRS.

Science et société

Dès le début de la chaire, un site WEB dédié sera intégré au site du laboratoire. Les doctorants liés à la chaire devront concourir à "ma thèse en 180 secondes". Le professeur junior participera aux événements grand public organisés par le LPCC et/ou le GANIL (portes ouvertes, fête de la Science, …).

Indicateurs

L’activité sera évaluée notamment sur la base de la production scientifique (publications, logiciels, patent, etc.), sur les partenariats institutionnels et privés formalisés par des contrats, sur le rayonnement international, sur la valorisation des travaux vers des communautés scientifiques pluridisciplinaires, sur l’innovation et son transfert vers la société et sur la diffusion scientifique à destination de publics non spécialistes. En outre, le professeur junior devra encadrer deux thèses de doctorat sur le temps du projet, ainsi que des stages de M1 ou de M2 (au moins 1 par an). Il/Elle devra soutenir son habilitation à diriger des recherches. Concernant l'installation DESIR, le suivi de déploiement est assuré par les revues de projet organisées régulièrement par les porteurs, auxquelles participera le professeur junior.

Mots clés

Désintégration beta, ions radioactifs, mesures de précision, modèle standard