En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre CPJ-2022-008 - Biologie structurale de la cellule H/F

Chaire de professeur Junior : BSC

Biologie structurale de la cellule H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
FrenchEnglish

Date limite de dépôt des candidatures : 31/08/2022

Informations générales

Laboratoires d'accueil : IINS - Institut Interdisciplinaire de Neurosciences
Date de publication : 20/05/2022
Type de contrat : Chaire de professeur Junior
Section du CoNRS : 20 - Biologie moléculaire et structurale, biochimie
L’IR/TGIR/SNO impliqué : FRISBI
Durée du contrat : 5 ans. A son terme, le titulaire du contrat a vocation à être titularisé dans le corps des directeurs de recherche.
Date d'embauche prévue : 01/12/2022
Rémunération : Rémunération brute annuelle de 54 600 Euros à 57 800 Euros selon l’expérience professionnelle
Environnement Financier : 575 000 € pour la durée du projet

Thématique scientifique

Biologie structurale multi échelle combinée à des approches corrélatives, permettent d'examiner l'architecture 3D des constituants cellulaires, de cartographier des réseaux cellulaires et de résoudre des structures moléculaires dans le contexte de cellules entières, de compartiments subcellulaires ou d’assemblages macromoléculaires au sein de leur environnement natif et fonctionnel.

Stratégie d’établissement

La France, qui a récemment déployé la Cryo-EM sous la forme d’un maillage territorial favorisant les interactions entre thématiques scientifiques et approches méthodologiques est bien positionnée pour soutenir l’interface entre les microscopies structurales et cellulaires (Cryo-EM, imagerie de super résolution, tomographie …). Le CNRS souhaite renforcer l’interface entre ces deux communautés, individuellement bien structurées et de très haut niveau, en positionnant de jeunes équipes afin d’accroitre la visibilité de ce champ thématique récent et en forte évolution. Stratégiquement ces approches sont de nature à irriguer de nombreux champs disciplinaires.

Stratégie du/des laboratoires d’accueil

Les laboratoires d’accueil identifiés (voir ci-dessous) pour développer les projets visés par cette CPJ sont en pointe dans le domaine de la Cryo-EM et/ou de la microscopie subcellulaire, et développent des programmes à l'interface entre les approches structurales et cellulaires (Cryo-EM, imagerie super-résolution, tomographie...). Ces unités, qui offrent un environnement scientifique et technologique de premier plan l’accueillir d’une nouvelle équipe, sont les suivantes : Centre de Biologie Structurale - Montpellier (CBS - UMR 5048) ; Institut de Biologie Intégrative de la Cellule – Gif sur Yvette (I2BC - UMR 9198) ; Institut de Biologie Structurale – Grenoble (IBS – UMR 5075) ; Institut de Génétique & Développement - Rennes (IGDR - UMR 6290) ; Institut Interdisciplinaire en Neuroscience – Bordeaux (IINS - UMR 5297) ou Laboratoire de biologie structurale de la cellule – Palaiseau (BIOC - UMR 7654).

Résumé du projet scientifique

L’ensemble des mécanismes qui sous-tendent le vivant - et ses déséquilibres pathologiques - sont basés sur des processus de reconnaissance moléculaire, impliqués par exemple dans la régulation de l'expression des gènes, la mise en place de voies métaboliques et de signalisation, les transformations enzymatiques, l'assemblage et le maintien de structure ou compartiments cellulaire, ou les interactions hôte/pathogène.
Après les progrès spectaculaires de la Cryo-microscopie électronique (Cryo-EM) pour résoudre la structure à l’échelle atomique des protéines ou de leurs complexes associés à ces processus, les développements en tomographie cryo-électronique (cryo-ET) et en microscopie optique avancée, combinée à des approches corrélatives, permettent d'examiner directement les caractéristiques structurales de cellules entières, de compartiments cellulaires ou d’assemblages macromoléculaires au sein de leur environnement natif et fonctionnel. Ces approches, dont certaines sont en plein développement, sont donc bien placées pour fournir des informations structurelles à toutes les échelles, des organoïdes ou des cellules intactes aux architectures macromoléculaires fonctionnelles et aux macromolécules individuelles.
On peut citer, parmi les développements actuels, l'assemblage et la régulation des facteurs de transcription, l'organisation des récepteurs membranaires, l'assemblage et la dynamique des organelles sans membrane ou des machines moléculaires...

Résumé du projet d’enseignement/d’observation

La contribution au programme d’enseignement sera établie en relation avec le personnel enseignant existant de l'Université d'accueil en charge des cours de biologie structurale intégrative (CNU 64/65).

Diffusion scientifique

La diffusion des résultats passera par des productions scientifiques (publications, logiciels, patents…) de niveau mondial. Par ailleurs, le projet mettra en œuvre une communication vers des cibles diverses telles que communautés scientifiques, médias, décideurs, grand public, scolaires, etc., avec un calendrier adapté. Des outils spécifiques pourront être développés comme des sites web, des newsletters ou encore des rencontres, colloques internationaux, écoles d’été et conférences.

Science ouverte

Le CNRS développe une politique forte en faveur de la science ouverte. La science ouverte consiste à rendre « accessible autant que possible et fermé autant que nécessaire » les résultats de la recherche. À ce titre, le CNRS vise à ce que 100 % des textes des publications issues des travaux de ses unités soient rendues accessibles, notamment grâce au dépôt dans HAL. Les données produites doivent aussi être rendues disponibles et réutilisables, sauf restriction particulière. Par ailleurs, les principes directeurs de l’évaluation individuelle sont revus en conformité avec la déclaration DORA, plus qualitatifs et tenant compte de toutes les facettes du métier de chercheur.

Science et société

La relation science-société est désormais reconnue comme une dimension à part entière de l'activité scientifique. Le projet développera cette dimension en synergie avec tous les partenaires. Les travaux de recherche qui en seront issus contribueront à éclairer la décision publique.  Des initiatives de sciences participatives pourront être initiée avec des acteurs de l’eco-système socio-économique et culturel du projet.

Indicateurs

L’activité sera évaluée notamment sur la base de la production scientifique (publications, logiciels, patent, etc.), sur les partenariats institutionnels et privés formalisés par des contrats, sur le rayonnement international, sur la valorisation des travaux vers des communautés scientifiques pluridisciplinaires, sur l’innovation et son transfert vers la société et sur la diffusion scientifique à destination de publics non spécialistes. Un comité de suivi conjoint entre l’Institut de Physique du CNRS et l’Université Grenoble Alpes sera mis en place.

Mots clés

Cryo-Microscopie Electronique;Tomographie Cryo-Electronique;Microscopie Photonique Super-résolution;Approches Corrélatives;Analyse d’Images;Assemblage et Dynamique Moléculaire in cellulo