En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPS44-MONTOR-001 - Assistant(e) Ingénieur (e) en centre d'expérimentation animale H/F

Assistant(e) Ingénieur (e) en centre d'expérimentation animale H/F


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPS44-MONTOR-001
Lieu de travail : ORLEANS
Date de publication : jeudi 3 janvier 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 3 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : De 1913 € à 2341 € brut selon expérience plus environ 5 % pour les sujétions
Niveau d'études souhaité : Bac+2
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Au CNRS, au laboratoire TAAM à Orléans, l'assistant (e) ingénieur (e) en centre d'expérimentation animale adapte et met en place les processus d'élevage ou de maintenance de lignées animales.

Activités

Suivre l'ensemble des processus de conduite et de gestion d'élevage,
Appliquer et faire appliquer les réglementations liées aux activités d'élevage animal,
Surveiller l'état sanitaire et l'état de santé des animaux et administrer les traitements nécessaires,
Collecter, mettre en forme et transmettre les informations relatives aux suivis des élevages et des expérimentations,
Assurer la gestion des stocks, des commandes et de la facturation,
Assurer le suivi de l'entretien et de la maintenance du matériel et des équipements,
Appliquer et faire appliquer la réglementation concernant la gestion des déchets chimiques et biologiques (type déchets A2-A3),
Contrôler les lieux d'hébergement des animaux et informer sa hiérarchie de tout dysfonctionnement,
Réaliser les opérations quotidiennes requises par l'élevage des animaux
Transmettre ses connaissances en techniques d'élevage,
Observer le comportement des animaux et réaliser des mesures,
Réaliser ou conduire de petites interventions sur les animaux, selon la législation en vigueur.

Compétences

Connaissances attendues :
Connaissance approfondie des techniques d'élevage
Connaissance générale de la biologie animale (physiologie, anatomie, comportement, génétique, reproduction…)
La réglementation de l'expérimentation animale,
Les règles d'hygiène et de sécurité liées à la manipulation des animaux (OGM ou non), des produits toxiques, des produits contaminants,
Les règles d'élimination des déchets (animaux, médicaments, litières, effluents, …),
Compétences opérationnelles :
Adapter les protocoles et dispositifs d'élevage aux besoins,
Maîtriser un ensemble de techniques d'élevage animal, maintenir des conditions d'élevage selon les normes en vigueur et les règles d'éthique,
Manipuler un animal (préhension, contention, tranquillisation …),
Déterminer, d'après des symptômes, une anomalie ou une souffrance et savoir réagir,
Rendre compte de son activité.
Communiquer et gérer les relations avec les interlocuteurs internes et externes.
Utiliser les outils informatiques de saisie, mise en forme de données et d'enregistrement des données.

Contexte de travail

Le TAAM est une unité de services du CNRS offrant un large panel de prestations autour des modèles rat et souris pour la recherche fondamentale, biomédicale et pharmaceutique.
Vous serez placé (e) sous la responsabilité du responsable de la zone où vous serez affecté (e). Vos principaux interlocuteurs seront les zootechniciens de la zone à laquelle vous serez affecté (e), son responsable (rattachement hiérarchique direct), ainsi que les utilisateurs du service.

Contraintes et risques

L'activité s'exerce dans une animalerie ce qui nécessite l'adaptation aux contraintes de service et d'horaires (travail en horaires décalés, le week-end et les jours fériés, à raison de deux visites par trimestre).
Nécessité éventuelle d'adaptation aux exigences du travail en milieu confiné ou en zone protégée.

Informations complémentaires

date limite de réception des candidatures : 15 janvier 2019

On en parle sur Twitter !