En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR9002-PASROM0-001 - Ingénieur de recherche H/F pour développer la spectrométrie de masse appliquée à l'ARN

Ingénieur de recherche H/F pour développer la spectrométrie de masse appliquée à l'ARN


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR9002-PASROM0-001
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : lundi 14 septembre 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 15 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2450 à 2675 €
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'ingénieur-e sera en charge de la préparation des ARN (expression et purification) ainsi que des analyses par spectrométrie de masse pour caractériser et localiser les nucléotides modifiés dans des ARN provenant de divers organismes.

Activités

Les activités consisteront
- la mise en oeuvre des techniques et méthodes de purification de divers ARN,
- au pilotage d'un spectromètre de masse de type Nano LC-MS/MS,
- à l'optimisation et au développement de méthodes d'analyses par spectrométrie de masse pour identifier les nucléosides modifiés, - à effectuer une veille technologique sur les nouvelles approches d'analyse des bases modifiées.

Compétences

- l'ingénieur-e devra avoir de solides connaissance de la biologie de l'ARN et des acides nucléiques en général,
- Il/Elle devra être familiarisé(e) avec l'utilisation de banques de données pour l'analyse des résultats.
- Il/Elle devra voir une expertise dans le domaine de la spectrométrie de masse incluant la préparation des échantillons, l'utilisation d'un système UPLC et de spectromètre de masse, jusqu'à l'analyse des résultats.
- Il/Elle devra savoir piloter un projet de manière autonome

Contexte de travail

Le projet fait appel à des compétences interdisciplinaires dans les domaines de la biologie moléculaire et de la chimie. L'ingénieur-e devra avoir une formation reconnue pour la spectrométrie de masse. Une expérience dans l'analyse des ARN par spectrométrie de masse sera fortement appréciée.

IL/Elle sera affecté-e à l'unité « Architecture et Réactivité de l'ARN » qui comporte 10 équipes travaillant sur divers aspects de la biologie de l'ARN en lien avec diverses pathologies infectieuses chez l'Homme.

Il/Elle travaillera en lien direct avec l'ingénieur en charge des analyses d'ARN par spectromètrie de masse. Il participera à divers projets de caractérisation des modifications post-transcriptionnelles des ARN par spectrométrie de masse, projets qui sont en particulier développés dans le cadre du réseau EpiARN "EpiARN : Structure, dynamique et régulation des complexes ribonucléoprotéiques et épitranscriptome: impact sur l'adaptation à l'environnement, les pathologies humaines et interactions hôte-pathogène" financé par la région. Ce réseau regroupe plusieurs laboratoires de Strasbourg (IBMC, IBMP, GMGM), d'Illkirch (LBP, IGBMC), de Nancy (IMoPA) et de Troyes (UTT). Dans ce contexte, l'ingénieur-e sera donc amené à travailler avec diverses équipes qui travaillent sur des organismes et des pathogènes différents.

Contraintes et risques

L'ingénieur-e devra prendre en compte les règles d'hygiène et de sécurité mises en oeuvre à l'IBMC concernant la crise sanitaire actuelle.

On en parle sur Twitter !