En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR8011-XAVBOU-001 - Post-doc H/F : champ électrique et STM, calculs et simulations

Post-doc H/F : champ électrique et STM, calculs et simulations

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 7 décembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR8011-XAVBOU-001
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : lundi 26 octobre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Le salaire net devrait se situer autour de 2200 et 3200 € selon l'expérience professionnelle.
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

L'objectif du travail est de calculer l'exaltation du champ électrique sous la pointe d'un STM dans diverses situations, à l'aide de codes DFT et d'une méthode d'ordre N-corps. Nous étudierons en particulier comment un adsorbat peut être affecté par ce champ électrique exalté.

Activités

Le projet STEFE (financé par l'EUR NanoX) vise à étudier, principalement théoriquement, le champ électrique local à l'intérieur d'une jonction d'un microscope à effet tunnel (STM). Ce champ électrique est généré par une tension de polarisation appliquée entre la sonde locale et le substrat métallique. En raison de la forme de la pointe, une exaltation plus ou moins forte du champ existe sous l'apex et peut modifier l'état d'adsorption d'un seul atome ou d'une seule molécule en fonction de la tension de polarisation et de la distance pointe-surface. Sans une description à l'échelle atomique de l'apex de la pointe et de ses effets sur les adsorbats, l'effet du champ électrique reste mal décrit.
Nous prévoyons de rationaliser cette exaltation du champ dans diverses situations à l'aide de calculs DFT, ainsi que d'une méthode d'ordre N-corps. Nous appliquerons notre méthodologie numérique à des adsorbats de plus en plus complexes, en commençant par les atomes uniques jusqu'aux molécules complexes dédiées à la NanoCar Race 2021 (NCR21).

Compétences

La personne candidate :
- devra être titulaire d'un doctorat en science des matériaux ou chimie quantique ainsi que d'une solide formation et d'une vaste expérience de travail dans les calculs de structure électronique ;
- des connaissances de base sur les techniques de sonde locale (STM) sont également attendues ;
- sera disposée à collaborer dans une équipe interdisciplinaire en lien avec des expérimentateurs.

Contexte de travail

Le projet est supervisé par Xavier Bouju au CEMES-CNRS et Iann Gerber au LPCNO. Ces deux laboratoires sont proches géographiquement et sont situés à Toulouse.Pour plus d'informations sur les groupes de recherche impliqués au CEMES et au LPCNO, veuillez visiter les sites http://www.cemes.fr, http://www.lpcno.insa-toulouse.fr.
Un dossier de candidature doit inclure un CV, une lettre de motivation et trois références de contact. La présélection des candidats commence maintenant et se poursuivra jusqu'à ce que le poste soit pourvu.

On en parle sur Twitter !