En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR3346-NADMAA-016 - CHERCHEUR en Caractérisation Thermique des Couches Minces par Radiométrie Infrarouge H/F

CHERCHEUR en Caractérisation Thermique des Couches Minces par Radiométrie Infrarouge H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3346-NADMAA-016
Lieu de travail : POITIERS
Date de publication : lundi 25 novembre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2617 € et 3017 € brut mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Au CNRS-Laboratoire PPRIME, situé au Futuroscope, dans le cadre du programme ANR JCJC Epolariton, le chercheur aura pour mission principale la quantification expérimentale de l'énergie des phonon-polaritons de surface (PhPSs), laquelle a été étudiée théoriquement mais jamais confirmée expérimentalement.

Le(a) candidat(e) devra quantifier cette énergie à travers la mesure de la conductivité thermique de couches ultra minces de SiO2, SiC et SiN déposées sur un substrat. En effectuant les expériences pour différentes épaisseurs de film inférieures à 100 nm, nous prévoyons de trouver des conductivités thermiques plus élevées pour les films plus fins. Cette augmentation représente la signature incontestable de la présence de PhPSs et sera utilisée pour démontrer sans ambiguïté leur existence et quantifier leur conductivité thermique.

Activités

La personne recrutée aura en charge les activités suivantes :

• Mesure de la conductivité thermique dans le plan et à travers le plan des couches ultra minces de SiO2, SiC et SiN déposées sur un substrat,

• Détermination, interprétation et utilisation du signal de radiométrie infrarouge pour la détermination des propriétés thermiques,

• Développement d'un modèle théorique approprié pour décrire le signal de radiométrie infrarouge obtenu pour couches ultra minces.

Compétences

Le(a) candidat(e) devra posséder un Doctorat en physique appliquée ou physique des matériaux avec les compétences suivantes :

• Maitrise de la technique expérimentale de radiométrie infrarouge,

• Connaissance des principaux modes de fonctionnement des techniques photothermiques,

• Capacité à développer des modèles théoriques pour décrire le signal de radiométrie infrarouge.

Contexte de travail

Le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) est un organisme public de recherche pluridisciplinaire placé sous la tutelle du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, et destiné à faire progresser la connaissance au service de la société.

L'Institut Pprime est une UPR (Unité Propre de Recherche) du CNRS des domaines des Sciences Physiques et des Sciences de l'Ingénieur. Ses activités couvrent un large spectre scientifique, de la physique des matériaux à la mécanique des fluides, des solides, au génie mécanique et à l'énergétique.

Ce projet de recherche sera développé dans le cadre du projet ANR-JCJC Epolariton du chercheur Jose Ordonez (Équipe TNR de l'institut Pprime).
Les études envisagées se trouvent au carrefour des communautés de recherche sur les matériaux, le transport de chaleur, l'électronique et la physique, et sont placées à l'avant-garde du transport d'énergie thermique par PhPSs, dont sa mesure expérimentale n'a jamais été rapportée dans la littérature. La quantification de la conductivité thermique des PhPSs confirmera que ces ondes électromagnétiques sont des porteurs effectifs d'énergie qui se propagent le long de la surface des nanomatériaux et donc qu'ils constituent un nouveau canal de transport de chaleur, en plus de ceux des phonons et des électrons, qui se propagent dans le volume des matériaux.

Contraintes et risques

Des déplacements de courte durée, en France et à l'étranger, sont à prévoir.

Exposition au radiations de lumière visible de laser.

On en parle sur Twitter !