En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR3228-BENPIO-001 - Chercheur Postdoctoral (H/F) en physique expérimentale de la matière condensée: systèmes électroniques de basses dimensions.

Chercheur Postdoctoral (H/F) en physique expérimentale de la matière condensée: systèmes électroniques de basses dimensions.

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3228-BENPIO-001
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : vendredi 9 août 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2617 et 3730 € bruts mensuels selon expérience, soit entre 2166 et 3100€ nets mensuels impôts non déduits
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Chercheur(se) postdoctoral(e) au Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses (LNCMI) – Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), Grenoble, FRANCE, en physique expérimentale de la matière condensée.
Le/la candidat(e) retenu(e) intégrera le groupe “Systèmes de basses dimensions et transport quantique”, dirigé par Benjamin A.Piot, spécialisé dans l'étude expérimentale des systèmes électroniques de basses dimensions.

Activités

-Le projet principal du (de la) chercheur(se) sera l'étude de propriétés électroniques de nano-systèmes par résonance de spin électronique détectée résistivement. Il/elle se familiarisera avec le dispositif expérimental existant, et travaillera sur le developpement de ses performances.
Parmi les thématiques abordées, nous étudierons:

i) les mécanismes de supraconductivité dans la limite 2D (matériaux désordonnés, et monocouches atomiques de haute mobilité)

ii) les nouvelles phases quantiques de conducteurs 2D (Phase de "spin Hall" quantique dans le graphene, isolants topologiques, etc...).


-Le/la chercheur(se) sera également fortement impliqué(e) dans la réalisation d'expériences de transport sous champ magnétiques intenses (et à très basses températures) sur différent systèmes de basse dimension (allotropes du carbon, matériaux 2D, isolants topologiques,semi-métaux de Weyl, etc…) en collaboration avec les utilisateurs internationaux du LNCMI.

Compétences

Le (la) candidat(e) devra posséder un doctorat en physique expérimentale de la matière condensée. Une bonne maitrise technique des expériences à basse température est cruciale.
De l'expérience dans les mesures de transport électronique, la fabrication d'échantillon, et une connaissance de la physique des matériaux 2D, seront appréciées.

Contexte de travail

Le LNCMI est un laboratoire de service qui propose l'accès à des environnements de champs magnétiques statiques intense. Les activités comprennent donc des activités propres ainsi que des activités en collaboration avec les utilisateurs externes venus du monde entier. L'accès aux infrastructures est possible aprѐs évaluation des propositions d'expériences par un comité d'experts internationaux. Le LNCMI est membre de l'EMFL (European Magnetic Field Laboratory). Le candidat sélectionné aura donc la possibilité d'effectuer son activité dans un contexte européen et mondial.

Contraintes et risques

Le LNCMI fonctionne 24h /24 et 7j/7. L'accueil des utilisateurs extérieurs au laboratoire pour les expériences sous champ magnétique intense peut inclure du travail de nuit et/ou le weekend.

Informations complémentaires

Expérience requise : de 0 à 6 ans après la thèse

On en parle sur Twitter !