En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR3228-ALEGAS-013 - Chercheur Postdoctoral en physique expérimentale de l'état solide (H/F)

Chercheur Postdoctoral en physique expérimentale de l'état solide (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3228-ALEGAS-013
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : mercredi 13 mai 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 juillet 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2648.79 € et 3768.24 € bruts mensuels selon expérience, avant prélèvement de l'impôt à la source.
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Contrat postdoctoral au Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses (LNCMI) – Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), Grenoble, en physiques expérimentale de la matière condensée. Les activités de recherches concerneront sur de nouveaux semi-métaux, semi-conducteurs et matériaux magnétiques, voir ci-dessous.

Activités

Études magnéto-optiques de systèmes 2D et quasi-2D dans le cadre du programme Graphene Flagship (Core 3, WP 1). L'accent sera mis en particulier sur les nouveaux matériaux avec l'ordre ferromagnétique ou antiferromagnétique. Le travail proposé comprend également des expériences d'utilisation de l'installation à haut champ du laboratoire, souvent réalisées la nuit et le week-end.

Compétences

Spectroscopie magnéto-optique dans la gamme énergétique du visible et/ou de l'infrarouge (luminescence, absorption, diffusion Raman, FTIR, et la rotation de Kerr/Faraday en particulier), des connaissances solides en physique de l'état condensé (semi-métaux, semi-conducteurs et matériaux magnétiques).

Contexte de travail

Le candidat retenu sera un membre de l'équipe LNCMI travaillant dans le cadre du projet européen « Graphene Flagship » (Work package WP1). Elle/il fera partie du groupe Semiconducteurs et Nanophysique (actuellement composé de 10 membres), devrait collaborer étroitement avec le personnel de recherche permanent, les stagiaires postdoctoraux et les doctorants du Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses de Grenoble (LNCMI ) et d'interagir activement avec les partenaires du LNCMI dans le projet européen « Graphene Flagship ».
LNCMI est le laboratoire du CNRS dont la mission est la recherche centrée sur l'application des champs magnétiques intenses. Les activités scientifiques de LNCMI comprennent à la fois le programme de recherche propre du laboratoire et le soutien de nombreux visiteurs ou utilisateurs externes (dans le cadre de EMFL, laboratoire européen de champ magnétique, EMFL). Le candidat potentiel agira dans un environnement scientifique véritablement international, travaillant dans divers domaines des sciences physiques.

Contraintes et risques

Le travail proposé comprend des expériences d'utilisation de l'installation à haut champ du laboratoire, souvent réalisées la nuit et le week-end.

On en parle sur Twitter !