En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR2940-LAUBOY-003 - Postdoc - Théorie de la matière topologique (FET-OPEN SCHINES) (H/F)

Postdoc - Théorie de la matière topologique (FET-OPEN SCHINES) (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 10 décembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR2940-LAUBOY-003
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : vendredi 29 octobre 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2663 € et 3783 € selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le groupe théorique de l'Institut Néel (I. Néel / CNRS) à Grenoble, France, propose une bourse de post-doctorat sur la théorie des états topologiques de la matière. Le candidat sélectionné travaillera sous la direction d'Adolfo G. Grushin sur des thématiques liées à la matière topologique dans le cadre du projet européen FET-OPEN SCHINES. (https://schines.cnrs.fr/)

Activités

Le candidat sélectionné mènera des travaux de recherche de pointe dans le domaine de la matière topologique avec un haut niveau d'initiative personnelle et d'indépendance.

Le candidat retenu devrait contribuer activement aux activités suivantes :

- Mener et diffuser des recherches pour atteindre les milestones and deliverables du projet SCHINES en collaboration avec l'équipe d'Adolfo Grushin à l'Institut Néel et les membres du consortium SCHINES, dont des chercheurs d'IBM Zurich et de l'Institut Max Planck de Dresde.
- Développer la modélisation théorique d'expériences et de dispositifs en cours dans les métaux et les isolants topologiques au sein de la collaboration.
- Proposer et développer théoriquement de nouveaux dispositifs/mesures potentiellement intéressants/utiles liés au filtrage chiral.
- Assister et contribuer aux réunions régulières avec les membres du consortium SCHINES.
- Contribuer à l'encadrement des doctorants et participer à des activités avec le groupe théorique, notamment des séminaires, des réunions de groupe ou journal clubs.

Compétences

Le candidat devra avoir des connaissances solides sur un au moins des sujets suivants : phases topologiques de la matière, dynamique hors-équilibre et systèmes dépendants du temps, applications à la matière condensée de méthodes issues de la physique des hautes énergies, modélisation théorique du transport électrique et thermique, systèmes désordonnés et méthodes numériques pour les systèmes électroniques fortement corrélés.

Contexte de travail

Le travail de recherche sera mené à l'Institut Néel, UPR 2940 du CNRS, dans un riche environnement de recherche local et en forte interaction avec des collaborateurs internationaux, notablement IBM Zurich et l'institut Max-Planck for chemical physics of solids (CPfS). Le candidat participera activement à la vie du groupe théorique ainsi qu'à l'encadrement de doctorants.

Contraintes et risques

Aucun risque n'est prévu en lien avec l'activité de recherche.

Informations complémentaires

Durée: 12 mois et possibilité d'une extension de 12 mois.

Tous les candidats qualifiés seront pris en considération pour un emploi sans distinction de race, nationalité, religion, orientation sexuelle, sexe, identité de genre, âge, de handicap physique ou de durée de chômage. Nous encourageons particulièrement les candidatures des femmes, des minorités, et d'autres groupes qui sont actuellement sous-représentées dans les sciences et la technologie.

On en parle sur Twitter !