En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR22-AMPRUI-003 - Poste de postdoctorat dans l'electronique supramoleculaire (H/F)

Poste de postdoctorat dans l'electronique supramoleculaire (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 22 août 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UPR22-AMPRUI-003
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : lundi 1 août 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 37 mois
Date d'embauche prévue : 3 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2690,43 (bruts) selon experience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La présence d'interactions non covalentes dans les semi-conducteurs organiques s'est avérée bénéfique dans plusieurs applications, ce qui a permis d'améliorer le transport de charges et l'efficacité des dispositifs. En particulier, il a été prouvé que l'incorporation de liaisons hydrogène dans les semi-conducteurs organiques augmente l'efficacité des cellules solaires. Néanmoins, la course aux records d'efficacité a entravé la recherche axée sur la résolution d'autres problèmes fondamentaux. En ce qui concerne les liaisons d'hydrogène, aucune étude comparative n'a été réalisée, les exemples trouvés dans la littérature étant épars. À cet égard, ce projet (TOTALBOND, ANR JCJC) vise à comprendre le rôle et l'impact des liaisons hydrogène dans l'électronique organique dans le but de les introduire dans les semi-conducteurs organiques et de les appliquer efficacement dans les dispositifs. Le/la candidat-e travaillera au sein d'une petite équipe de jeunes chercheurs explorant et caractérisant les semi-conducteurs liés à l'hydrogène sur la base de matériaux à base de dicétopyrrolopyrrole, d'isoindigo et de NFA.

Activités

Les principales activités du/de la candidat-e seront notamment les suivantes - Synthèse organique de matériaux pi-conjugués et de matériaux liés à l'hydrogène. - Étude de l'auto-assemblage et des propriétés optoélectroniques en utilisant la spectroscopie (UV-Vis, FTIR, CD, CV) et la microscopie (MEB, MET) - Participation à la fabrication de dispositifs Autres activités : - Mentorat des jeunes étudiants - Présenter en groupe et en institut des événements scientifiques - Présenter les résultats dans des conférences - Préparation des manuscrits - Participer à des activités de sensibilisation du grand public

Compétences

Synthèse et caractérisation organiques - Spectroscopie en solution et en couche mince - Expérience en chimie supramoléculaire - Expérience sur les matériaux pi-conjugués et l'électronique organique Autres compétences : - Le/la candidat-e doit avoir un bon esprit de travail en équipe, être disposé à communiquer et à s'intégrer dans une équipe internationale de jeunes chercheurs.
- Nous recherchons une personne motivée, faisant preuve d'efforts et d'intérêt, de créativité et d'initiative. Le/la candidat-e doit être ouvert d'esprit et communiquer facilement avec le reste de l'équipe. - L'anglais est requis pour la rédaction et la présentation. Veuillez joindre à votre candidature un CV complet, deux lettres de recommandation et une lettre de motivation.

Contexte de travail

Ce projet de doctorat sera réalisé à l'Institut Charles Sadron (ICS) (https://www.ics-cnrs.unistra.fr/) à Strasbourg (France). Notre institut fait partie du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), l'organisme public de recherche français et le plus grand organisme de sciences fondamentales en Europe. L'ICS est structuré en sept équipes de recherche et quatre plateformes, l'ICS rassemble 53 chercheurs(ses) et enseignants(es)-chercheurs(ses), 38 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs et une centaine de doctorants(es), postdoctorants(es), chercheurs(ses) associés et étudiants(es) en stage. L'Institut Charles Sadron (ICS) a été créé en 1947 pour développer la science fondamentale des polymères à l'interface entre la chimie et la physique, et pour guider la naissance explosive de l'industrie des polymères. Depuis lors, l'ICS a su s'imposer comme un acteur mondial dans différents domaines liés à la science des polymères et des systèmes auto-assemblés.
En particulier, l'étudiant fera partie de l'équipe SYCOMMOR (SYstèmes COmplexes Moléculaires et Macromoléculaires ORganisés). L'équipe est actuellement composée de 2 directeurs de recherche, de 3 chargés(es) de recherche, 2 directeurs émerites, 6 doctorants(es) et 3 postdoctorants(es). L'activité de recherche du groupe SYCOMMOR est axée sur le lien entre l'élaboration, la structure et les propriétés des systèmes (macro)moléculaires fonctionnels utilisés par exemple dans l'électronique plastique.
Notre activité de recherche est basée sur l'expertise du groupe en matière de génie chimique, d'analyse morphologique/structurale par TEM, de diffusion des neutrons et de test des propriétés des matériaux (spectroscopie UV-vis et FTIR, transport de charge et propriétés thermoélectriques, (piézo)rhéologie).
Chaque membre permanent de l'équipe supervise un certain nombre de doctorants(es) et postdoctorants(es). En particulier, l'étudiant(e) travaillera au sein d'une équipe internationale composée de 2 doctorants et de 2 post-doctorants(es)s. Nous sommes un groupe très inclusif et collaboratif avec beaucoup de communication.
Notre unité de recherche dispose de tous les moyens techniques nécessaires à la réalisation du projet. L'étudiant€ disposera de son propre sorbonne, d'un espace de laboratoire, d'un bureau et d'un ordinateur.
L'étudiant(e) sera initialement guidé(e) dans le laboratoire par un(e) postdoctorant(e) tout en ayant un contact quotidien avec la directrice de thèse. L'étudiant sera formé(e) par le personnel de recherche professionnel des différentes plateformes de l'unité de recherche et par la directrice de thèse personnellement. En outre, l'étudiant(e) se bénéficiera des collaborations déjà établies au sein de notre groupe et de notre institut, ainsi que d'autres collaborations internationales, telles que celle que nous avons actuellement avec l'Université de Kyoto et l'Institut de Science des Matériaux (IS2M) de Mulhouse.

Informations complémentaires

Même si la vie en institut nécessite une certaine connaissance du français, il est fortement recommandé de parler et d'écrire en anglais.
L'esprit d'équipe est indispensable, de même que la capacité à communiquer et à participer.

On en parle sur Twitter !