En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UPR10-MICPEF-036 - CDD Ingénieur en instrumentation et caractérisation H/F

CDD Ingénieur en instrumentation et caractérisation H/F


Date Limite Candidature : mardi 1 février 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR10-MICPEF-036
Lieu de travail : VALBONNE
Date de publication : mardi 11 janvier 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 février 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 130,00 et 2 715,00 € bruts mensuels en fonction de l'expérience et de l'ancienneté
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le premier objectif de ce CDD d'un an (mais avec une forte probabilité pour une année supplémentaire) est de fabriquer et de caractériser des détecteurs à base du semi-conducteur à large bande interdite GaN. En parallèle il faudra développer toute l'électronique de commande et de lecture permettant par la suite de passer d'un seul détecteur à une matrice de 256x256 détecteurs.
Dans un premier temps l'ingénieur (ou post-doctorant) devra réaliser les différentes étapes de fabrication des détecteurs dans la salle blanche du CRHEA puis mesurer leurs caractéristiques électriques. Les performances de ces détecteurs seront également évaluées dans un environnement médical au centre Antoine Lacassagne de Nice. Sa seconde mission sera de développer la partie commande et son interfaçage avec les détecteurs. Le but étant d'avoir un système complet qui puisse être facilement et quotidiennement utilisé dans les centres de proton thérapie afin de déterminer la position exacte du faisceau avant chaque irradiation.

Activités

- Fabrication des détecteurs en salle blanche et définition de nouveau jeu de masques optimisés pour les futures matrices de détecteurs
- Caractérisation électrique et évaluation des performances des détecteurs en milieu médical
- Développer la partie électronique de commande et de lecture afin de piloter une matrice de détecteur

Compétences

- Connaissances en physique des semi-conducteurs
- Connaissances en physique des composants optoélectroniques
- Compétences en électronique et notamment en électronique de commande

Contexte de travail

Le CRHEA-CNRS est un laboratoire leader en France et en Europe pour l'épitaxie des matériaux à large bande interdite GaN, SiC et ZnO. Le CRHEA dispose également d'un très large panel d'équipements de caractérisations structurales, optiques et électriques permettant une analyse complète des matériaux mais aussi des composants électroniques et optoélectroniques. Ces dispositifs peuvent être fabriqués sur site dans la salle blanche CRHEATEC qui est un pôle régional pour les micro-nano technologies. Ce projet financé par l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) bénéficie de la collaboration entre le CRHEA et le Centre Antoine Lacassagne de Nice, un hôpital spécialisé en cancérologie. La mission première de ce projet est de développer et de fabriquer un système de détection permettant une calibration rapide, précise et robuste du faisceau de proton. Cette calibration est une étape cruciale du traitement puisqu'elle est systématiquement réalisée avant chaque irradiation de patient.

On en parle sur Twitter !