En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9018-ISACRO-008 - H/F Ingénieur d'Etudes en Techniques biologiques

H/F Ingénieur d'Etudes en Techniques biologiques


Date Limite Candidature : vendredi 27 mai 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR9018-ISACRO-008
Lieu de travail : VILLEJUIF
Date de publication : vendredi 6 mai 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 juillet 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 172 € bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Bac+3
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Choisir, adapter et mettre en œuvre des techniques de biologie cellulaire et moléculaire afin d'analyser les effets in vitro et in vivo de stimulations électriques spécifiques sur les cellules souches neurales humaines induites (iNSCs, dérivées de SCs pluripotentes induites, iPSCs) et les cellules stromales multipotentes (MSCs).
Optimiser des impulsions électriques spécifiques pour contrôler les oscillations de calcium cytosolique dans le but de faciliter la maturation des iNSC dans une lignée neuronale et de guider les MSC vers un phénotype de type neuronal de cellules sécrétant des facteurs neurotrophiques (BDNF, GDNF, etc.) essentiels pour la différenciation et la survie des neurones.
Développer également une stimulation électrique en courant continu de faible amplitude pour induire la croissance et le guidage des neurites, et limiter la réponse inflammatoire secondaire de la moelle épinière après la lésion.
Etudier les conséquences biologiques de ces différentes stimulations électriques (modifications du potentiel transmembranaire, pics de calcium cytosolique, effets sur le cycle cellulaire, sur la différenciation et les métabolismes cellulaires,...) afin de développer leur application thérapeutique, seule ou en combinaison avec des facteurs chimiques ou des acides nucléiques..
L'ingénieur(e) en techniques biologiques aura également à assurer une partie des tâches communes liées au fonctionnement du laboratoire. Cette personne rejoindra l'équipe n°1.

Activités

- Choisir, développer, adapter et rédiger les protocoles à utiliser pour répondre aux questions expérimentales posées par le projet.
- Conduire, en adaptant les conditions expérimentales, un ensemble de techniques de biologie : culture de cellules animales, analyse des conséquences biologiques des champs électromagnétiques appliqués (seuls ou en combinaison avec des molécules d'intérêt), observation des cellules en microscopie, cytométrie en flux, immunohistochimie, PCR, western blots, etc...
- Assurer une veille scientifique et technologique en lien avec le projet
- Exploiter et présenter les résultats des analyses, en garantir le suivi et la qualité
- Rédiger des rapports d'expériences
- Participer à la diffusion et à la valorisation des résultats sous forme de présentations orales et de publications
- Gérer et organiser les moyens techniques utilisés dans le cadre du projet
- Utiliser les équipements nécessaires au projet et en assurer le fonctionnement
- Initier d'autres utilisateurs aux techniques associées au programme expérimental
- Accompagner les étudiants et les stagiaires (accueillir, former,…)
- Travailler en collaboration avec les doctorants et post-doctorants impliqués dans le projet

Compétences

Savoirs :
- Connaissance approfondies en biologie,
- Maitrise des règles d'hygiène et de sécurité liées à la manipulation des produits toxiques et des produits contaminants.
- Informatique appliquée
- Langue anglaise

Savoirs faire :
- Mettre en œuvre diverses techniques en biologie cellulaire et moléculaire et des techniques associées
- Concevoir des dispositifs expérimentaux
- Rédiger des protocoles techniques et des documents scientifiques
- Maîtrise des logiciels spécifiques à l'activité (Word, Excel, Powerpoint, analyse d'images, statistiques)
- Communiquer en anglais (écrit et oral)
- Absence d'appréhension à l'expérimentation animale (souris) pour aider les autres membres du groupe non requise, mais appréciée

Savoirs-être :
- Transmettre des savoir-faire techniques
- Capacité d'organisation et de contact

Contexte de travail

L'Ingénieur(e) en techniques biologiques choisi pour ce poste participera au projet FETOPEN RISEUP, financé par l'UE. Le consortium RISEUP comprend 6 organisations de 3 pays européens différents, dont une est une PME (RISE Technology). Chaque partenaire apporte son savoir-faire unique et complémentaire, garantissant ainsi le succès de la réalisation du projet.

L'Ingénieur(e) en techniques biologiques sera recruté(e) par le CNRS et travaillera dans le Laboratoire METSY : "Aspects métaboliques et systémiques de l'oncogenèse pour de nouvelles approches thérapeutiques" (UMR 9018 CNRS, Univ. Paris-Sud, Gustave Roussy) sous la direction d'un Chargé de Recherche CNRS (Dr. Franck ANDRE) et d'un Directeur de Recherche CNRS émérite (Dr Lluis MIR) de l'équipe 1. Ces chercheurs ont de nombreuses collaborations en France et en Europe, accueillant régulièrement des stagiaires de ces autres laboratoires. L'équipe a aussi des contacts industriels et une optique de valorisation des résultats de la recherche. Le/la candidat(e) travaillera en étroite collaboration avec deux autres membres de METSY, également impliqués dans le projet : une post-doctorante et un assistant ingénieur en techniques biologiques. Il/Elle participera à toutes les réunions et activités organisées par le consortium international.

Le laboratoire METSY est situé au sein des pavillons de recherche de l'Institut Gustave Roussy à Villejuif. L'unité est composée de quatre équipes et plus de 40 chercheurs, cliniciens, techniciens, postdoctorants et doctorants. Le laboratoire est doté d'équipements de pointe (microscopie à fluorescence, cytométrie en flux, technologie Seahorse, culture cellulaire, etc.) et a pleinement accès aux plateformes technologiques gérées par l'Institut Gustave Roussy (imagerie, génomique, transcriptomique, animalerie).

Informations complémentaires

Une formation de niveau BAC+4 dans les domaines biologie, biochimie, biotechnologies serait appréciée.

On en parle sur Twitter !