En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR9001-LOILAN-003 - Ingénieur(e) de Recherche H/F : Contrôle et mesure de polarisation automatisés par apprentissage machine

Ingénieur(e) de Recherche H/F : Contrôle et mesure de polarisation automatisés par apprentissage machine

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 4 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR9001-LOILAN-003
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : mardi 13 septembre 2022
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2661,06 et 2851,40 € mensuel brut suivant expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

La personne recrutée aura pour mission de développer et exploiter des dispositifs "intelligents" pour le contrôle et la mesure de polarisation automatisés. Ces dispositifs devront notamment :
1) S'auto-calibrer par apprentissage machine (machine learning), au sein même d'une expérience ou d'une application.
2) S'adapter à des applications variées dans les domaines de l'optique, de l'analyse des matériaux, et des communications classiques ou quantiques.
3) Être compatibles avec le routage et la tomographie d'états à plusieurs photons multi-intriqués.

Activités

• Concevoir, réaliser, caractériser et améliorer des démonstrateurs d'instruments "intelligents" pour le contrôle automatisé en polarisation.
• Programmer et optimiser les logiciels, les interfaces, et les stratégies d'apprentissage machine, ainsi que leur intégration au sein de systèmes "plug & play"
• Développer de premières applications en régime classique ou quantique.
• Communiquer et/ou protéger les résultats et le savoir-faire développé, en participant à la stratégie de valorisation du projet.
• Piloter le projet : organisation et suivi de l'avancée du projet, reporting et présentation des résultats, animation des réunions et des collaborations internes, encadrement de stagiaires, etc.
• Assurer une veille technologique (publications scientifiques et brevets).

Compétences

Compétences principales :
• Caractérisation optique & développement d'expériences et de dispositifs optiques
• Instrumentation & développement d'interfaces (aspects software et hardware)
• Programmation (notamment Python) & traitement de données automatisé
• Gestion de projet
• Maîtrise de la langue anglaise (niveau européen C1)

Profil :
• Thèse de doctorat ou Ingénieur Recherche & Développement avec expérience professionnelle
• Personnalité dynamique avec un goût de la prise d'initiative, de l'autonomie et du travail en équipe, ainsi qu'un fort potentiel d'apprentissage de techniques nouvelles, software & hardware
• Fort intérêt pour l'innovation et la valorisation de la recherche

De nombreuses autres expériences et compétences peuvent être utiles au projet, par exemple :
• Machine learning et/ou algorithmes d'optimisation
• Electronique, circuits imprimés, microprocesseurs (Arduino, Raspberry Pi, …)
• Ellipsométrie, polarimétrie, ou tomographie d'états quantiques
• Valorisation : propriété intellectuelle, transfert industriel, …

Contexte de travail

Le travail s'effectuera au sein du Groupe d'optique quantique à l'état solide du Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies (C2N). Situé au cœur du campus Paris Saclay, le C2N est une unité mixte de recherche du CNRS, de l'Université Paris Saclay et de l'Université Paris Cité. La mission s'inscrit dans le cadre du projet de valorisation SALTo (Scalable & Automated Light polarization Tomography), financé par les LabEx PALM et NanoSaclay.

L'ingénieur(e) de recherche sera intégré(e) dans une équipe internationale, disposant de savoir-faire les plus récents sur le sujet, et développant des technologies de rupture. Il/elle sera étroitement encadré(e) par les deux responsables du projet (un chercheur post-doctorant et un enseignant-chercheur) qui l'amèneront à développer des compétences au-delà de sa formation initiale. Il/elle sera inclus(e) dans la mise en place d'une stratégie de valorisation des résultats.

La personne recrutée pourra également bénéficier des offres de formation du CNRS, sur des aspects scientifiques et techniques comme sur la gestion de projet et sur les aspects en lien avec la valorisation de la recherche (propriété intellectuelle, écosystème de l'innovation, entrepreneuriat…).

Contraintes et risques

Au vu des perspectives de valorisation et de transfert industriel, le travail sera soumis à une déclaration de confidentialité, certaines des techniques utilisées devant faire l'objet d'une protection intellectuelle préalable à leur communication.

Utilisation occasionnelle de lasers de classe 3B à 4, impliquant le port de lunettes protectrices.

On en parle sur Twitter !