En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8630-REMGEI-001 - Postdoctorat en interférométrie atomique au laboratoire SYRTE (H/F)

Postdoctorat en interférométrie atomique au laboratoire SYRTE (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8630-REMGEI-001
Lieu de travail : PARIS 14
Date de publication : lundi 18 mai 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 août 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : salaire brut de 37 à 46 k€ annuel selon l'expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Contexte et objectifs du projet. Les interféromètres à atomes froids ont atteint des niveaux de sensibilité et de précision concurrençant ou surpassant les capteurs inertiels basés sur différentes technologies. Ces capteurs ont plusieurs applications en géophysique, en détection inertielle, en métrologie et en physique fondamentale. L'élargissement de leur champ d'application exige de pousser sans cesse plus loin leurs performances en termes de sensibilité, de stabilité, de précision, de gamme dynamique, de compacité ou de robustesse, de facilité d'utilisation et de coût. Plus de 40 groupes de recherche dans le monde entier développent activement des capteurs inertiels d'atomes froids pour différentes applications, et étudient des techniques pour améliorer leurs performances.

Activités

Le projet sera mené sur l'expérience du gyroscope-accéléromètre à atomes froids du groupe IACI, qui a démontré à plusieurs reprises des performances record. La première étape de ce projet consistera à utiliser l'expérience pour effectuer un test de relativité spéciale (effet Sagnac pour les ondes de matière) dans une gamme de précision encore inexplorée, en collaboration avec l'équipe théorique du laboratoire. Le chercheur postdoctoral travaillera ensuite progressivement au développement d'une nouvelle expérience de gyroscope à atomes ultra-froids à deux axes qui atteint une stabilité de 1 prad/s pour les mesures de rotation, ce qui représente une amélioration de deux ordres de grandeur par rapport au niveau actuel. Ce niveau de sensibilité exquis permettra d'effectuer des mesures de taux de rotation d'un grand intérêt pour le domaine en pleine expansion de la sismologie rotationnelle. Le chercheur participera également à l'utilisation de cet instrument pour un test des modèles de décohérence gravitationnelle par interférométrie atomique.

Compétences

Profil du demandeur. Nous recherchons des candidats exceptionnels fortement motivés par des projets de physique expérimentale stimulants, de préférence avec une expérience de doctorat en physique atomique (idéalement en interférométrie atomique) et des compétences en instrumentation. Le chercheur postdoctoral est censé travailler en équipe et sera progressivement chargé de la gestion quotidienne (par exemple, fournir des conseils aux étudiants), tout en étant impliqué dans les décisions scientifiques et stratégiques concernant le projet. Le chercheur sera également invité à rédiger des propositions de recherche afin de gagner en autonomie et d'améliorer son parcours (par exemple, les candidatures Marie Curie).
Évolution future de la carrière. L'équipe de l'IACI a de bons antécédents en matière d'emploi de chercheurs postdoctoraux, que ce soit dans le secteur universitaire ou industriel. Les candidatures pour des postes permanents au sein du laboratoire seront encouragées.

Conditions. Le poste est basé sur un emploi à temps plein au laboratoire SYRTE, avec un salaire suivant l'expérience. Il est financé pour au moins 18 mois dans le cadre du projet "Mesures Inertielles de Précision par Interférométrie Atomique" de l'Agence Nationale de la Recherche (ANR). Le poste est associé au régime social normal prévu en France (par exemple, l'assurance maladie). Une aide pour trouver un logement et s'installer à Paris sera fournie.

Contexte de travail

Le laboratoire et l'équipe. Le laboratoire SYRTE, situé sur le campus de l'Observatoire de Paris, est une unité de recherche commune du CNRS, de l'Université de la Sorbonne et du Laboratoire national de métrologie (LNE). C'est un laboratoire interdisciplinaire spécialisé dans la métrologie du temps et des fréquences, l'interférométrie atomique, l'astronomie pour la définition des cadres de référence célestes et l'histoire des sciences, qui jouit d'une réputation internationale dans ces domaines. Le groupe Interférométrie atomique et capteurs inertiels (IACI) (une vingtaine de chercheurs) développe depuis 20 ans le domaine des capteurs inertiels à atomes froids et est reconnu mondialement pour son expertise dans ce domaine, tant sur les applications fondamentales que sur le terrain des interféromètres atomiques. Outre les études fondamentales pionnières, l'équipe est prête à créer des liens avec l'industrie, un exemple marquant étant la création en 2011 de la société dérivée muQuans. L'équipe a de solides collaborations internationales et est intégrée au réseau SIRTEQ de technologie quantique de la région parisienne.

On en parle sur Twitter !