En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8586-JULTRO-001 - Chercheur post-doctoral (H/F) en critical political ecology

Chercheur post-doctoral (H/F) en critical political ecology

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 2 novembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8586-JULTRO-001
Lieu de travail : AUBERVILLIERS,AUBERVILLIERS
Date de publication : lundi 12 octobre 2020
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 6 mois
Date d'embauche prévue : 1 décembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : environ 2728 euros brut
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Le/la post doc travaillera avec Julie Trottier dans le cadre du projet Les paracommuns de l'eau palestinienne, financé par l'AFD. Il/elle sera rattaché(e) à l'unité PRODIG. Ce projet vise dans un premier temps à comprendre la gouvernance actuelle des paracommuns de l'eau palestinienne. Dans un second temps, ce projet vise à comprendre comment on peut atteler les faisceaux de droit existant au sein des communs de l'eau pour élaborer une gouvernance délibérative et équitable de ces paracommuns. Nous entendons ici le terme gouvernance comme l'ensemble des interactions sociales et politiques qui vont maintenir ou transformer les faisceaux de droit qui dirigent l'eau vers l'une ou l'autre des trajectoires qu'elle suivra. Le Common Property Movement s'est focalisé sur les dimensions économiques des communs. L'approche des paracommuns s'est focalisée sur l'aspect technique et la métrologie des trajectoires des ressources. Ce projet se focalise sur la dimension politique de la construction et de la transformation de communs.

Activités

- Il/elle contribuera à approfondir et valoriser les résultats de ce projet.
- Il/elle participera à produire des cartes en utilisant des logiciels de SIG et des bases de données en open access ainsi que les données produites par le travail de terrain réalisé au sein du projet.
- Il/elle participera à produire des articles en anglais qui seront soumis à des revues internationales à comité de lecture.
- Il/elle réalisera de la recherche bibliographique.
- Il/elle mobilisera des approches de la political ecology et des STS pour analyser la production et les usages des savoirs scientifiques environnementaux.
- Il/elle analysera de façon critique les discours de gestion de l'eau et de la biodiversité afin d'exploiter les résultats du projet dans le cadre de l'étude de la diversité bioculturelle.
- Il/elle pourra, le cas échéant, effectuer des recherches dans les archives du Mandat Britannique sur la Palestine détenues à Saint Anthony's College, Université d'Oxford.

Compétences

- Un doctorat (en géographie ou en sociologie des sciences ou en science politique) avec une concentration en political ecology et en étude des sciences et sociétés
- Une bonne connaissance de la théorie de l'acteur-réseau.
- Une bonne connaissance des approches de généalogies historiques des savoirs notamment l'approche foucaldienne.
- Une expérience dans l'analyse des enjeux politiques de l'eau.
- Une expérience de recherche en Israël/Territoires Palestiniens constitue un atout.
- Un master en science de l'environnement ou en hydrologie ou en études de l'eau constitue un atout.
- Une maîtrise des outils géomatiques (Arc-Gis, Qgis) et cartographiques.
- Bilingue français-anglais (oral et écrit). La connaissance de l'arabe constitue un atout.

Contexte de travail

L'UMR PRODIG associe le CNRS, les universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris Diderot, les établissement IRD et AgroParisTech, en partenariat avec Sorbonne Université.

Le projet 2019-2023 de l'UMR PRODIG est centré sur l'analyse des liens entre développement et environnement. Les recherches sont menées dans une perspective comparative et multi-échelles, avec une attention particulière portée à l'inscription territoriale de la mondialisation néolibérale et des changements globaux (changements climatiques, croissance démographique, urbanisation, dégradation des ressources naturelles, mouvements migratoires) dans une grande diversité d'espaces (ruraux et agricoles, urbains et périurbains, montagnes, îles et littoraux), principalement dans les Suds, mais aussi au Nord (France surtout). Notre projet combine trois approches à la croisée des disciplines présentes dans l'UMR (géographie humaine et physique, agronomie, agroéconomie, science politique, sociologie, économie et urbanisme) :
- un croisement des problématiques sociétales et environnementales à partir d'approches issues des SHS et des sciences naturelles et la mobilisation de méthodes qualitatives et quantitatives ;
- une analyse des processus et trajectoires de développement économique et urbain à plusieurs échelles, notamment à partir des Suds, en lien avec les changements globaux contemporains ;
- un questionnement transversal à toutes ces thématiques sur les dynamiques territoriales, la construction et la circulation des normes et les rapports de pouvoir.

On en parle sur Twitter !