En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8531-CEDMON-003 - Post Doc : Détection de résidus d'Atrazine par des Quantum Dots multifonctionnels (H/F)

Post Doc : Détection de résidus d'Atrazine par des Quantum Dots multifonctionnels (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 5 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR8531-CEDMON-003
Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
Date de publication : mercredi 14 septembre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2889,51 et 3321,55 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'objectif du projet est de fournir une méthode de détection sensible (selon les exigences de l'UE et de l'OMS) et sélective de l'atrazine, tout en étant simple et utilisable par des utilisateurs non experts.
Afin de fournir de telles caractéristiques, nous envisageons l'exploitation d'une unité de reconnaissance moléculaire greffée sur des Quantum Dots et incorporée dans des canaux microfluidiques. Les principaux objectifs de ce projet sont décomposés en quatre Tâches, chacune étant partiellement indépendante. Cette offre de Postdoctorat se concentrera sur les deux premières tâches :
- Tâche 1 - Synthèse de l'unité de reconnaissance supramoléculaire :
La conception moléculaire appuyé par une étude théorique (DFT) est réalisée en amont du séjour postdoctoral afin de sélectionner les structures moléculaires présentant la meilleure affinité avec l'atrazine. La synthèse (techniques de chimie organique classiques, chimie micro-onde, catalyse organométallique) et la caractérisation (RMN, IR, HPLC, masse, spectroscopie UV-Visible et émission) des sondes moléculaires seront les missions de ce poste. Une fois les sondes moléculaires synthétisées et caractérisées, des études de complexation (dosage, détermination de constante d'association) seront réalisées en solution. La détection sera réalisée préférentiellement par des techniques spectroscopiques.
- Tâche 2 - Préparation et étude des Quantum Dots :
Les Quantum Dots (QDs) sont largement employés comme sondes photoluminescentes car leurs propriétés sont facilement contrôlables et ils sont peu soumis au photo-blanchiment. La seconde tâche de ce poste sera donc la préparation des Quantum Dots via des méthodes déjà en place au laboratoire (hot injection) puis de les fonctionnaliser avec l'entité de reconnaissance préparée lors de la Tâche 1. Les deux tâches peuvent avancer en parallèle et se rejoindre au moment du greffage. Une fois les nano-objets obtenus, ceux-ci seront également caractérisés via des techniques de spectroscopies (UV-visible, émission, absorption transitoire, durée de vie), microscopies (MEB, MET) ou encore DLS, Nanosight et Zetamètre. Leur propriété de reconnaissance vis-à-vis de l'atrazine sera ensuite évaluée en solution et sur surface (sensibilité, détermination de limite de détection, résistance à la fatigue, recyclabilité…).

Activités

- Synthèse de récepteurs moléculaires de la famille des dibenzanthracènes pour l'atrazine
- Caractérisation physico-chimique de ces molécules (structure, spectroscopie, complexation...)
- Synthèse et fonctionnalisation de Quantum Dots de type chalcogénure de métal (CdS, CdSe, PbS)
- Etudes de nano-objets en solution et déposés sur surface (microscopie, spectroscopie, reconnaissance moléculaire...)
- Participation à la rédaction d'article scientifique dans des journaux à comité de lecture
- Participation à des congrès nationaux et internationaux (communication orale et/ou poster)
- Participation à la vie et à l'organisation du laboratoire (gestion des stocks et des déchets, maintenance des appareils)

Compétences

Nous recherchons un·e candidat·e motivé·e ayant un doctorat en Chimie-Physique ou Chimie Organique et familier·ère des techniques de spectroscopie et de fluorescence. Elle/Il devra présenter également un goût pour la synthèse organique et la chimie supramoléculaire. Compétences attendues :

- Compétences en synthèse organique multi-étapes
- Compétence en synthèse en milieu anhydre désaéré (technique de Schlenk)
- Compétence en techniques séparatives (chromatographie, HPLC...)
- Compétence en RMN 1H et 13C
- Compétences en spectroscopie stationnaire et résolue en temps

- Connaissance et intérêt pour la chimie de l'environnement
- Connaissance et intérêt pour la chimie supramoléculaire
- Connaissance et intérêt autour de la chimie des quantum dots

- Savoir tenir un cahier de laboratoire de manière rigoureuse
- Bon relationnel et capacités d'intégration tant dans le groupe d'accueil qu'avec les autres partenaires académiques du projet.
- Capacités rédactionnelles en français et/ou en anglais, ainsi que des compétences à présenter ses travaux à différents auditoires

- Maîtrise de l'anglais de niveau C2 selon le cadre européen commun de référence pour les langues

Contexte de travail

Ce contrat postdoctoral s'inscrit dans le cadre du projet ASTRID financé par l'ANR (ANR-21-CE04-0001). Ce projet vise à développer en collaboration des systèmes microfluidiques dédiés à la détection et à la quantification d'herbicides dérivés de la s-triazine (ex : Atrazine). Les propriétés photophysiques uniques des nanocristaux semi-conducteurs et l'unité de reconnaissance sélective combinées à l'intérieur de puces microfluidiques permettront une détection hautement sensible et spécifique des dérivés de la s-triazine au niveau du ppb par des techniques spectroscopiques. Ce dispositif fournira des outils alternatifs pour la détection/quantification directe et sur le terrain des polluants herbicides dans le sol, l'eau et les produits de consommation.

Ce travail sera réalisé au sein du PPSM, un laboratoire de chimie et spectroscopie au sein de l'ENS Paris-Saclay et de l'Université Paris-Saclay. Ses activités sont centrées sur la recherche et l'étude de molécules et de matériaux pouvant être stimulés par des phénomènes photo-induits, par l'action des électrons ou encore par la présence d'ions, de molécules et d'activité biologique.
Ce groupe s'intègre dans les problématiques liées à l'environnement, à la santé et aux technologies de l'information. Dans ce contexte, les ressources matérielles et les compétences des différentes spécialités de la chimie sont réunies au sein de PPSM, ce qui permet de réaliser plusieurs facettes du travail d'un chimiste : conception (ingénierie moléculaire), synthèse de molécules, fabrication de matériaux ou dispositifs et étude des propriétés.
Les membres du PPSM sont présents dans la communauté scientifique à l'échelle nationale et internationale, contribuant à l'avancement des connaissances fondamentales : photochimie, fluorescence, spectroscopie, électrochimie, nanomatériaux, reconnaissance moléculaire.
Le PPSM est membre de l'Institut d'ALEMBERT (FR3242) et dirige le GdR Photo Electro Stimulation (PES) et le LIA Nano-Synergetics.
Le PPSM est également membre de l'initiative d'excellence (IdEx) campus Paris-Saclay et de deux laboratoires d'excellence : LabEx NanoSaclay et LabEx Charmmmat.

Contraintes et risques

Risques liés à la manipulation de produits chimiques.
Risques liées à la manipulation de nanoparticlues.
Manipulation sous sorbonnes ventilées aux normes en vigueur.
Risques liés à l'utilisation du spectromètre RMN (aimant).

On en parle sur Twitter !