En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8506-ANTGIR-003 - Postdoc (H/F): Contrôle symbolique basé observateur

Postdoc (H/F): Contrôle symbolique basé observateur

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8506-ANTGIR-003
Lieu de travail : GIF SUR YVETTE
Date de publication : lundi 23 décembre 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2600€ bruts et 2900€ bruts selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Ce contrat postdoctoral se situe dans le cadre du projet ERC PROCSYS portant sur les systèmes cyber-physiques. Les systèmes cyber-physiques (CPS) sont constitués de composants informatiques surveillant et contrôlant des entités physiques. L'objectif principal du projet PROCSYS est de proposer un cadre général pour la conception de CPS qui permettra aux ingénieurs de développer des fonctionnalités avancées en utilisant un langage de haut niveau pour spécifier les comportements d'un CPS. Des algorithmes de synthèse génèrent automatiquement des contrôleurs de bas niveau qui exécutent le comportement spécifié. La correction des contrôleurs est garantie en suivant le paradigme de la synthèse correcte par construction grâce à des techniques de contrôle symbolique: la dynamique physique continue est abstraite par un modèle symbolique, qui est un système dynamique purement discret; une interface composée de contrôleurs de bas niveau est conçue pour que le système physique et le modèle symbolique se comportent de manière identique; un contrôleur symbolique de haut niveau est ensuite synthétisé automatiquement à partir de la spécification de haut niveau et du modèle symbolique.

Dans le cadre de ce projet, le chercheur postdoctorant sera amené à développer des approches de contrôle lorsque l'état du système n'est que partiellement connu. En effet, La plupart des travaux sur le contrôle symbolique supposent que l'état du système est parfaitement connu. Dans la pratique, c'est rarement le cas et seules des informations partielles sur l'état sont généralement disponibles. Les observateurs sont des outils classiques de la théorie du contrôle pour estimer l'état d'un système à partir d'un ensemble de mesures. Dans ce travail, nous étudierons comment les observateurs peuvent être combinés avec des techniques de contrôle symboliques pour développer des contrôleurs avec des informations partielles qui sont corrects par construction. Nous nous concentrerons d'abord sur le calcul de modèles symboliques qui simulent la dynamique stationnaire du système d'origine couplé à un observateur. Pour gérer les effets transitoires, nous utiliserons ensuite ces modèles symboliques en combinaison avec des techniques de contrôle symbolique robustes.

Activités

Le chercheur postdoctorant devra mener les activités suivantes en collaboration avec le porteur du projet:
- Travail bibliographique
- Développements théoriques et méthodologiques
- Implémentation des algorithmes en Matlab
- Validation sur des études de cas numériques (en Matlab)
- Rédaction d'articles et présentation des résultats dans des conférences
- Possibilité de co-encadrement de stagiaires de Master

Compétences

Le candidat doit être titulaire d'un doctorat en automatique ou en informatique avec une solide formation en mathématiques. Une expérience préalable dans le domaine des systèmes hybrides est recommandée. Des compétences en programmation sont également nécessaires.

Contexte de travail

Le L2S - Laboratoire des Signaux et Systèmes (UMR8506) est une unité mixte de recherche CNRS, CentraleSupélec et Université Paris Sud, située à Gif-sur-Yvette. Le L2S compte environ 260 personnes dont 108 permanents, 118 doctorants et 33 post-doctorants. Il est organisé en 3 pôles de recherche (Pôle Signaux et Statistiques, Pôle Automatique et Systèmes et Pôle Télécoms et réseaux). Les 3 pôles scientifiques s'appuient sur 3 pôles support à la Recherche : un pôle Gestion des Ressources Humaines et Communication, un pôle Gestion Financière, placés sous la responsabilité de l'administrateur (trice) et un pôle informatique. La structure de l'unité est complétée par un pôle de Calcul scientifique. Le budget exécuté du laboratoire est d'environ 3 M€ par an.

On en parle sur Twitter !