En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8502-ERWPAI-002 - Postdoc H/F : Développement de nanotubes photoactifs pour des applications en photocatalyse

Postdoc H/F : Développement de nanotubes photoactifs pour des applications en photocatalyse

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 30 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8502-ERWPAI-002
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : mercredi 9 juin 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2700 et 3100 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Les nanotubes ont été reconnus comme une nano-plateforme unidimensionnelle (1D) idéale pour des applications novatrices, notamment pour la conversion d'énergie ou comme nanoréacteurs catalytiques. En parallèle, le concept de sites photo-catalytiques sélectifs a commencé à attirer l'attention avec le développement de nanostructures 2D et 3D photo-actives, avec une polarisation permanente et une séparation efficace des paires électron-trou. Nous proposons ici d'utiliser des nanotubes d'imogolite polarisés (NTI) pour étudier des réaction photo-catalytique sélectives dans des canaux unidimensionnels, un sujet encore largement inexploré. La densité de dipôle permanent au niveau de la paroi des NTIs résulte en une cavité électronégative et une surface extérieure électropositive, ce qui fournira une plateforme à des réactions sélectives localisées spatialement. Cependant, personne n'a étudié le potentiel de ces nanotubes pour la photo-catalyse jusqu'à présent.

Activités

L'objectif de ce projet sera de développer de nouveaux nanoréacteurs poreux modifiés en augmentant la polarisation permanente des INT. Les nanoréacteurs photo-actifs les plus prometteurs seront déterminés par une caractérisation couplant des observations par microscopie électronique avec des expériences de diffusion des rayons X, de fluorescence des rayons X et de spectroscopie infrarouge. Le potentiel de ces nanostructures sera exploré à la fois pour la dégradation photocatalytique des polluants et pour la production de carburants précieux. De plus, nous étudierons la dynamique des porteurs de charge photo-générés sous excitation UV-vis-NIR et leur durée de vie en fonction du couplage avec des co-catalyseurs ou du degré de polarisation des nanotubes.

Compétences

Vous êtes titulaire d'un doctorat en chimie physique, en science des matériaux, en photo-électrochimie ou dans un domaine similaire, avec une solide expérience pratique de la synthèse de matériaux et de la caractérisation des propriétés photo-physiques. Une expérience approfondie en photo-électrochimie est avantageuse. Le travail exige un haut niveau de compétences expérimentales pour faire fonctionner des machines sophistiquées, un esprit analytique pour interpréter les données mesurées et des expériences innovantes. Vous avez l'esprit d'équipe et vos points forts sont la prise de responsabilités personnelles, une grande motivation pour l'innovation, l'excellence et la flexibilité pour travailler et obtenir des résultats. De bonnes compétences en communication en anglais sont requises, la connaissance du français n'étant pas obligatoire. Compétences souhaitées : Expérience en synthèse hydrothermal, synthèse de nanoparticules, expériences en caractérisations (photo)électrochimique sont fortement souhaitables, compétences en spectroscopie résolue en temps de type photoluminescence et/ou absorbance transitoire. Maitrise de méthodes de caractérisation structurale et texturale (FTIR, UV-visible, diffusion/diffraction des rayons, X…).

Contexte de travail

Nous offrons un poste de postdoc de deux ans dans une institution de recherche dotée d'une excellente infrastructure et d'un large environnement interdisciplinaire, avec de nombreuses possibilités de développement personnel et professionnel. Le/la postdoc sera supervisé par Erwan Paineau (Laboratoire de Physique des Solides, UMR 8502 CNRS) et Mohamed Nawfal Ghazzal (Institut de Chimie Physique, UMR 8000 CNRS) à l'Université de Paris-Saclay.

On en parle sur Twitter !