En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8249-TUKNGU-010 - Chercheur post-doctorant (H/F) en Biologie/Biochimie / Spécialiste

Chercheur post-doctorant (H/F) en Biologie/Biochimie / Spécialiste

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 28 juin 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR8249-TUKNGU-010
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : mardi 24 mai 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 22 mois
Date d'embauche prévue : 15 juillet 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2744 à 3897 € selon expérience brut mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

• Etude in vitro de l'effet des pesticides sur l'activité enzymatique de DJ-1.
• Effets sur deux modèles biologiques (cultures cellulaires de neuroblastome humain SH-SY5Y et drosophiles) des pesticides les plus affins envers DJ-1.
• Etude des conséquences biologiques de ces expositions en conditions normales ou pathologiques.
• Analyse et exploitation des données dans le but d'écrire des articles scientifiques.
• Gestion des interactions avec les partenaires du projet (modèle drosophile et toxicologie moléculaire).

Activités

• Cultures cellulaires
• Dosages enzymatiques de DJ-1
• Elevage et maintenance des drosophiles
• Analyser les résultats provenant des chercheurs de l'équipe et les replacer dans le contexte des résultats obtenus par d'autres équipes
• Gérer les projets conjointement avec les chercheurs et doctorants de l'équipe.
• Encadrement d'étudiants stagiaires ou doctorants.
• Rédiger des rapports d'expérience et des publications.
• Participer à la veille scientifique et technologique sur les données toxicologiques des pesticides.

Compétences

• Connaissances en toxicologie
• Biologie moléculaire et biochimie (connaissance approfondie théorique et pratique)
• Notions opérationnelles d'anglais
• La maitrise des systèmes cellulaires de détoxification et des modèles biologiques type drosophile ou C. elegans est un plus
• Aptitude à la communication orale et écrite (français/anglais)
• Capacité à travailler en étroite collaboration avec les différents collaborateurs du projet.

Contexte de travail

Les causes de la maladie de Parkinson (MP) restent mal comprises et semblent impliquer le plus souvent une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux. Parmi les facteurs environnementaux, l'exposition chronique à des produits chimiques, dont les pesticides, semble pouvoir entrainer le déclenchement de la MP. L'équipe de Julien Dairou a montré que la protéine DJ-1, elle-même associée à la MP, est une enzyme induisant une réparation de la glycation des protéines et des acides nucléiques. La glycation est un phénomène cellulaire spontané générant des composés appelés « produits de glycation terminaux » (AGEs), qui sont toxiques s'ils ne sont pas rapidement réparés et/ou éliminés. Nous pensons que l'exposition à certains pesticides peut impacter ce système de défense via l'inhibition de DJ-1 et notre projet a pour but de caractériser l'effet de ces composés sur l'activité de cette protéine par des approches moléculaires et cellulaires, complétées par des études in vivo chez la drosophile.

Le poste est à pourvoir au sein de l'équipe Gènes, Circuits, Rythmes et Neuropathologies de Serge Birman, Laboratoire Plasticité du Cerveau, CNRS UMR 8249, ESPCI Paris - PSL. Cette équipe travaille sur ce projet de manière étroite avec l'équipe Métabolisme, Pharmacochimie et Neurochimie de Julien Dairou, CNRS UMR 8601, Université Paris-Cité.

On en parle sur Twitter !