En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8214-DANPEL-001 - Chercheur/chercheuse Postdoctoral/e en Chimie Théorique (H/F)

Chercheur/chercheuse Postdoctoral/e en Chimie Théorique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 24 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8214-DANPEL-001
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : jeudi 3 juin 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : salaire brute mensuiel à partir de 2 728 euros.
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le projet vise la simulation dynamique quantique des collisions réactives cation-molécule ou cation-atome moléculaire dans le régime froid à ultra-froid [A. Bergeat, S.B. Bergeat, C. Naulin, L. Wiesenfeld, A. Faure, Phys. Rev. Lett., 125, 143402 (2020).]. Pour cela, nous utiliserons le logiciel Multiconfiguration Time-Dependent Hartree (MCTDH) en combinaison avec de nouvelles méthodes pour la représentation (nécessaire) de la somme des produits des surfaces d'énergie potentielle [R. L. Panadés-Barrueta, D. Peláez, J. Chem. Phys., 153, 234110 (2020)] et l'utilisation de fonctions d'onde nucléaires avec un nombre de fonctions de base dépendant du temps [D. Mendive-Tapia, T. Firmino, H.-D. Meyer, F. Gatti, Chem. Phys. 482 113 (2017)]. Le candidat retenu aura également l'occasion d'interagir avec nos collaborateurs expérimentaux. Encadrement partiel de stagiaire en Master et/ou étudiant en thèse.

Activités

- Simulation MCTDH de collisions réactives
- Construction de surfaces d'énergie potentielle sous forme MCTDH
- Développement méthodologique
- Production de taux de réaction à basses températures.

Compétences

- Doctorat en chimie théorique ou en physique atomique/moléculaire
- Expérience en calculs de chimie quantique (préférence multiconfigurationnelle)
- Expérience en dynamique moléculaire (préférence dynamique quantique)
- Expérience en programmation Fortran, C et/ou Python (prise en considération)
- Communication scientifique en anglais (nécessaire)

Contexte de travail

La recherche aura lieu dans deux instituts de l'université Paris-Saclay (sur le plateau) : l'Institut de Sciences Moléculaires d'Orsay (ISMO) et le laboratoire Aimé Cotton (LAC).
Il s'agit d'un projet collaboratif impliquant trois équipes : SYSTEMAE (Daniel Peláez) et DIRAM (Fabien Gatti), côté ISMO et THEOMOL (Laurent Wiesenfeld), côté LAC. Les trois équipes s'occupent de l'étude théorique de processus moléculaires tels que les collisions réactives ou non, la photochimie et la photophysique, l'astrochimie, les calculs des interactions moléculaires, la dynamique quantique et du développement de formalismes et de logiciels.

Contraintes et risques

Nécessité de l'agrément du Fonctionnaire Défense CNRS au cours du début de stage (accès au supercalculateur IDRIS)

On en parle sur Twitter !