En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8205-MICBOR-002 - Post-doctorant (H/F) : analyse quantitative d'images optiques et tomographiques du sel gemme

Post-doctorant (H/F) : analyse quantitative d'images optiques et tomographiques du sel gemme

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : dimanche 21 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Post-doctorant (H/F) : analyse quantitative d'images optiques et tomographiques du sel gemme
Référence : UMR8205-MICBOR-002
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : CHAMPS SUR MARNE
Date de publication : mercredi 28 février 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : salaire brut mensuel d'au moins 2990 euros, ajusté à l'expérience antérieure du candidat
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Ingénierie des matériaux et des structures, mécanique des solides, biomécanique, acoustique

Missions

Traitements quantitatifs d'images optiques et de tomographie aux rayons X
pour l'analyse des micromécanismes de déformation et d'endommagement actifs dans le sel gemme.

Activités

Activités principales :
- Mise au point de protocoles de traitement d'images permettant d'extraire des données quantitative d'images 2D et 3D d'échantillons de sel gemme sous chargement mécanique, en vue de caractériser les micro-mécanismes physiques de déformation actifs. En particulier : extraction et caractérisation morphologique de réseaux de micro-fissures inter- et intra-granulaires et estimation des déformations locales associées à cette fissuration.
- Mise au point de logiciels permettant l'analyse automatisée de séquences d'images selon les protocoles proposés.
- Application aux données expérimentales disponibles
- Analyse et synthèse des résultats.
- Présentations en réunions de travail et en conférences. Rédaction d'articles.

Activités secondaires :
- Contribution à des expériences en laboratoire et sur ligne synchrotron, en soutien à deux projets de thèse en cours.
- Assistance à l'utilisation par d'autres chercheurs des protocoles et outils de traitement développés.
- Dialogue avec les autres composantes du projet, notamment celles abordant la simulation numérique du comportement du sel gemme.

Compétences

- Titulaire d'un doctorat dans le domaine de la mécanique des matériaux hétérogènes ou des techniques d'imagerie et de traitement d'image.
- Expérience dans le traitement d'image et culture scientifique sur le comportement mécanique des matériaux.
- Forte motivation pour le traitement informatique de données expérimentales.
- Maîtrise et pratique d'un langage de programmation (idéalement python ou C).
- Capacité à interagir avec d'autres chercheurs de culture différente.
- Capacité de synthèse, en vue notamment de la présentation des résultats et de la rédaction d'articles scientifiques.

Contexte de travail

Le candidat/la candidate sera intégré/intégrée à l'équipe "Modélisation et Expérimentation Multi-Échelle pour les Solides Hétérogènes" (ME) du laboratoire Navier, qui est une unité mixte École des Ponts, CNRS, Université Gustave Eiffel. Il/elle travaillera dans le cadre du projet "RockStorHy" financé par l'Agence Nationale de la Recherche et qui regroupe 5 partenaires dont en particulier le Laboratoire de Mécanique des Solides (Ecole polytechnique) et le Centre de Geoscience (Mines ParisTech), avec lesquels il/elle interagira étroitement. Ce projet aborde des questions scientifique soulevées par les projets de stockage d'hydrogène vert dans des cavités salines.

L'équipe ME développe des méthodologies expérimentales et numériques visant à mieux comprendre les propriétés des matériaux et structures à partir de l'analyse des mécanismes physiques actifs à une échelle plus fine. Pour ce faire, elle utilise notamment des moyens d'imagerie optique et de tomographie X, en laboratoire et sur synchrotron, et des dispositifs de sollicitation mécanique in situ. Les images sont exploités de manière qualitative et quantitative au moyen d'outils logiciels classiques (par ex. logiciel FiJi, librairies python) ainsi qu'avec des outils spécifiques développés en interne (par ex. pour l'analyse par corrélation d'images). Le candidat recruté/la candidaté recrutée sera formé/formée à l'utilisation de ces moyens et logiciels et pourra bénéficier de l'assistance des chercheurs et ingénieurs impliqués dans le projet. Il/elle interagira en particulier avec deux doctorantes ayant contribué à la mise au point et la réalisation d'expériences sur des sels synthétiques ou naturels, sollicités sous diverses conditions thermodynaniques (triaxialité, humidité, vitesse de déformation) avec observation optique ou tomographique. Selon la date du recrutement effectif, il/elle sera également amené/amenée à participer à une expérience prévue sur une ligne de lumière synchrotron (synchrotron Soleil). Les résultats des analyses pourront être confrontés à des modèles numériques développés par un autre partenaire du projet.

Contraintes et risques

La participation éventuelle aux expériences de tomographie, en laboratoire ou sur synchrotron, nécessite de respecter les règles de radioprotection associées. Sous réserve de l'application de ces dernières, les expériences sont sans risque.