En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8187-LUIART-004 - H/F Postdoctorat recherche sur les indicateurs planctoniques des habitats pélagiques marins

H/F Postdoctorat recherche sur les indicateurs planctoniques des habitats pélagiques marins

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 19 avril 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8187-LUIART-004
Lieu de travail : WIMEREUX
Date de publication : lundi 29 mars 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 22 mois
Date d'embauche prévue : 17 mai 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : à partir de 2675 € bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

La personne recrutée sur ce post-doctorat aura pour mission de participer à l'actualisation, recherche et application d'indicateurs de diversité et productivité planctonique pour la caractérisation des changements d'état et fonctionnement des écosystèmes marins pélagiques côtiers et hauturiers, à partir de données de référence issues des réseaux ou services d'observation biogéochimiques et biologiques du milieu marin, tout comme en explorant l'utilisation potentielle de données issues d'approches fonctionnelles ou taxinomiques innovantes. Ce travail s'insère dans le cadre de l'appel du European Maritime and Fisheries Fund (EMFF) projects and research infrastructures qui co-finance le projet NEA PANACEA (North East Atlantic project on biodiversity and eutrophication assessment integration and creation of effective measures) de 2021 à 2023.
Ce projet cherche à améliorer et étendre la mise en place et le calcul d'indicateurs dans le but d'avancer vers une nouvelle évaluation de l'état des Habitats Pélagiques dans le cadre de la Convention OSPAR, en appui de la Directive Cadre Stratégie Milieu Marin (DCSMM) et l'aide à la mise en place de politiques publiques.

Activités

La personne recrutée analysera de diversité planctonique acquises au sein d'observatoires à long-terme en stations fixes ou lors de missions mensuelles/saisonnières couvrant les différents habitats pélagiques de l'Atlantique Nord européen (convention des mers régionales OSPAR). Il/elle participera au calcul et au développement d'indicateurs « habitats pélagiques » et « réseaux trophiques » à partir des différents jeux et types de données d'abondance, biomasse, diversité taxinomique et fonctionnelle et production planctonique et explorera le lien entre les résultats obtenus et les pressions dont l'eutrophisation et le changement global. Un lien sera également recherché avec le travail des autres partenaires du projet NEA PANACEA dont lien avec les pressions (principalement eutrophisation) ainsi que des groupes d'indicateurs des réseaux trophiques, habitats benthiques et oiseaux marins. Il/elle participera à une nouvelle évaluation de l'état des habitats pélagiques pour 2023 et proposera des outils qui seront utilisés par les états membres (dont la France) pour leur propre évaluation des habitats pélagiques dans le cadre de la DCSMM.

Compétences

La personne recrutée devra avoir complété un Doctorat en écologie planctonique aquatique ou marine et avoir une expérience professionnelle de 0 à 2 ans, avec des compétences en analyses de données de diversité planctonique issues de campagnes de terrain et séries temporelles, approches automatisées, modèles. Une expérience en calcul et interprétation d'indices de diversité est requise. Des connaissances sur la mise en place, calcul, intégration et agrégation d'indicateurs serait un plus.
- Maitrise des outils de programmation (e.g Matlab, R, Python)
- Connaissance de méthodes d'analyses statistiques (analyses descriptives, classification, analyse de séries temporelles)
- Intérêt pour l'océanographie et la biodiversité marine
- Bonne connaissance de l'anglais
- Forte capacité d'autonomie
- Bonnes qualités relationnelles et capacité à interagir avec des acteurs de profils variés
- Forte capacité d'adaptation
- Être force de proposition pour la gestion et l'analyse d'importants jeux de données et la représentation des sorties générées par diverses analyses statistiques.

Contexte de travail

Les activités du/de la Chercheur/se postdoctoral(e) s'exerceront au sein de l'équipe Ecologie Pélagique Planctonique (ECOP²) du Laboratoire d'Océanologie et Géosciences (CNRS UMR 8187 LOG - ULCO - U Lille), sous la responsabilité du responsable d'équipe. Ce post-doctorat fait partie du Work Package 1 "Habitats Pélagiques" du projet NEA-PANACEA (https://ec.europa.eu/environment/marine/projects/index_en.htm) co-financé par l'European Maritime and Fisheries Fund (EMFF) entre mars 2021 et fin février 2023. Il s'inscrit sur la poursuite des travaux du récent projet EcApRHA (2015-2017, https://www.ospar.org/work-areas/bdc/ecaprha) ainsi que des actions de recherche sur les indicateurs habitats pélagiques au sein des travaux des différents états membres pour la mise en place de la Directive Cadre Milieu Marin (DCSMM).
Des collaborations seront effectives avec les différents partenaires du projet NEA PANACEA (notamment du WG2 Eutrophisation et Réseaux Trophiques), ainsi que des collègues des groupes de travail « Pelagic Habitats » et « Food Webs » de l'Intersessional Correspondence Group on the Coordination of Biodiversity Assessment and Monitoring (ICG-COBAM) OSPAR. Il/elle participera et bénéficiera des réflexions et travaux au sein des groupes de travail de l'International Council for the Exploration of the Sea (ICES) sur l'écologie microbienne et phytoplanctonique (WG-PME), sur la biodiversité (WG-BIODIV) et la taxonomie morphologique et moléculaire pélagique (WG IMT), ainsi que du groupe de travail IOC UNESCO Trends PO. Des collaborations seront également envisagées à propos des approches automatisées au sein du réseau d'observatoires marins côtiers joints européens JERICO S3 (www.jerico-ri.eu). Enfin, le travail bénéficiera également de l'expertise des membres de l'équipe ECOP² du LOG ainsi que des experts en écologie et diversité planctonique de l'Infrastructure de Recherche Littorale et Côtière ILICO (en France).

Contraintes et risques

Une partie du travail pourra être réalisée en télétravail avec outil de travail pourvu par le laboratoire (notamment au démarrage, à décider en fonction de la situation actuelle de pandémie).
Une partie du travail pourra être réalisée au laboratoire en respectant le plan de reprise des activités et contraintes sanitaires du laboratoire et de ses tutelles (CNRS, ULCO, U Lille).
Dès que possible, déplacements éventuels en France et à l'étranger pour des réunions de travail ainsi que présentation dans des congrès internationaux.

Informations complémentaires

L'European Maritime and Fisheries Fund (EMFF) projects and research co-finance le projet NEA PANACEA (North East Atlantic project on biodiversity and eutrophication assessment integration and creation of effective measures)

On en parle sur Twitter !