En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8167-GUICHA-002 - Ingénieur géomaticien (H/F)

Ingénieur géomaticien (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 3 décembre 2020

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8167-GUICHA-002
Lieu de travail : IVRY SUR SEINE
Date de publication : jeudi 12 novembre 2020
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 4 janvier 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2200 à 3300 euros brut par mois selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Aux côtés des coordinateurs scientifiques d'un projet d'exploration archéologique de grande ampleur d'une oasis d'Arabie Saoudite, l'ingénieur géomaticien (H/F) de projet a pour responsabilité principale la mise en œuvre et le suivi du système d'information géographique (SIG) du projet scientifique.
L'ingénieur géomaticien (H/F) exerce une expertise en matière d'enregistrement de données et de SIG, produit et exploite des données d'information géographique, géolocalisées, réalise des prises de vue aériennes ou de terrain (photogrammétrie), et se charge des travaux de cartographie (MNT, modélisation 3D, cartes, plans, vidéos) et de restitution en 3D, en préparation des publications.
Une part importante du travail consiste en la vectorisation des structures (contour ou pierre à pierre) observées sur les images aériennes de haute résolution et en la réalisation d'illustrations pour les rapports et les publications.
Polyvalent et autonome, l'ingénieur aura également pour tâche de développer des méthodes d'enregistrement et de vectorisation (automatisation des relevés, etc.), de cartographie ou de modélisation 3D inédites ou originales sur les découvertes de la mission, à des fins de publication collective et/ou personnelle.
L'ingénieur sera amené à effectuer de multiples missions de terrain (environ 3 mois /an) en Arabie saoudite, où il assistera les chercheurs aux opérations de prospections, de fouilles archéologiques et de gestion des bases de données (enregistrement, mise à jour, etc.).

Activités

- Gère le Système d'Information géographique (SIG) du programme de recherche sur l'oasis de Khaybar.
- Vectorise les structures archéologiques observées ou découvertes.
- Réalise les implantations et les levés topographiques de terrain
- Se charge des prises de vue sur le terrain (perche, drone et cerf-volant si besoin)
- Conduit les enregistrements photogrammétriques
- Assure le traitement normalisé des données spatiales produites et gère les bases de données
- Réalise les plans et documents cartographiques en 3D
- Participe aux opérations archéologiques et à l'élaboration des rapports d'opération
- Effectue les restitutions 3D des vestiges archéologiques, en lien avec les responsables scientifiques
- Propose des améliorations et développe des solutions méthodologiques innovantes
- Publie dans le cadre des travaux de la mission

Compétences

- Master, Diplôme d'école d'ingénieur, doctorat, formation en géomatique, SIG, topographie, archéologie.
- Connaissance des problématiques du terrain archéologique.
- Maîtrise des outils informatiques, bureautiques et graphiques (Autocad, Covadis, Arcview, Qgis, logiciels DAO, traitement d'image [Metashape/Photoscan] et restitution 3D)
- Maîtrise des outils bureautiques (traitement de texte, tableur), DAO, PAO, bases de données, logiciels d'édition.
- Bonne connaissance du logiciel File Maker Pro.
- Excellent niveau d'anglais et de français.
- Licence de pilote de drone souhaitable (ou formation dans le cadre du projet).
- Rigueur, sens de l'organisation, autonomie et réactivité ; capacité à travailler dans un environnement étranger (nombreux déplacements en Arabie Saoudite ; expérience de travail à l'étranger appréciée).
- Aptitude au travail en autonomie et en équipe.
- Capacité à l'innovation et sens de l'adaptation nécessaire.
- Bon relationnel
- Permis B

Contexte de travail

L'oasis de Khaybar, située dans l'ouest de l'Arabie Saoudite est un haut lieu de l'histoire local. Elle a été préservée pendant des millénaires et son occupation humaine semble avoir été quasiment ininterrompue depuis la préhistoire la plus ancienne jusqu'à nos jours. Le nouveau projet de prospections et de fouilles archéologiques de Khaybar a débuté en octobre 2020, jusqu'à la fin 2024. Le projet est en codirection entre G. Charloux (CNRS, UMR-8167 Orient & Méditerranée), R. Crassard (CNRS, UMR-5133 Archéorient) et M. Almushawah (KSU) ; il est financé par l'Agence française pour le développement d'AlUla (Afalula, France), en partenariat avec la Royal Commission for AlUla (RCU, Arabie Saoudite). Le projet a notamment pour objectif de fournir une nouvelle documentation archéologique pour comprendre l'occupation humaine et les dynamiques environnementales de l'oasis de Khaybar à travers le temps.

Le/La candidat.e retenu.e sera recruté.e sous contrat à durée déterminée et accueilli.e à Ivry-sur-Seine, au sein du laboratoire Orient & Méditerranée (CNRS/Paris). Il impliquera également des déplacements à Lyon (en collaboration avec le laboratoire Archéorient, CNRS/Lyon 2) et à l'antenne de Jalès d'Archéorient dans le sud de l'Ardèche. L'ingénieur(e) sera appelé.e à participer à toutes les missions de terrain (minimum trois mois par an) où il.elle contribuera à l'organisation et à la conduite des opérations scientifiques.

Contrat à durée déterminée d'une durée de 1 an (renouvelable sur 3 ans) à compter du 4 janvier 2021.

Rémunération selon expérience, sur la base indiciaire « ingénieur de recherche » du CNRS.

Le recrutement se fera par visioconférence début décembre 2020.

On en parle sur Twitter !