En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR8109-VINLAP-001 - Ingénieur-e H/F en conception instrumentale : interférométrie optique spatiale

Ingénieur-e H/F en conception instrumentale : interférométrie optique spatiale


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8109-VINLAP-001
Lieu de travail : MEUDON
Date de publication : vendredi 30 août 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : selon expérience entre 2139€ et 2401€ bruts
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Dans la continuité du projet de nanosatellite PicSat, le LESIA souhaite faire évoluer le concept vers un projet d'interférométrie spatiale. Dans ce but, un banc de test est en cours de développement au LESIA. Il s'agira de partir de l'expérience acquise sur PicSat pour aboutir à une version spatialisable de l'interféromètre. La mission s'articule autour plusieurs aspects :
- faire évoluer le design opto-électronique du télescope de PicSat
- reprendre les développements effectués sur PicSat pour permettre suivi d'une même cible par 2 télescope constituant un interféromètre de 60 cm de long.
- mettre au point la recombinaison de la lumière collectée par les deux télescopes, La recombinaison s'effectuera au travers d'un composant optique intégré actif permettant de faire du nulling développer dans le cadre du projet First.

Activités

Le candidat devra travailler à ce deuxième volet en reprenant les développements effectués sur PicSat pour permettre la recombinaison de la lumière collectée par deux télescopes sur un même satellite constituant un interféromètre de 60 cm de long. Ces activités seront polyvalentes, avec un volet important sur le travail en laboratoire alliant les aspects optique, électronique et photonique. L'ingénieur aura également en charge un certain nombre de développements informatique en C et Python pour le contrôle et le logiciel embarqué.

Compétences

- Le candidat doit avant tout avoir un intérêt pour les techniques instrumentales appliquées à l'astronomie.
- Des compétences en astrophysique sont souhaités pour appréhender l'objectif scientifique
- Le candidat doit se sentir à l'aise avec le travail en laboratoire et capable de gérer des problématiques variées touchant à l'optique, la mécanique et l'informatique.
- Des compétences en optique et photonique sont nécessaire pour maîtriser les contraintes expérimentales de l'interférométrie annulante.
- Le contrôle de l'expérience et l'interprétation sera essentiellement en langage python, alors que le logiciel embarqué sur l'instrument est en C. Il est donc nécessaire de connaître ces 2 langages.
- Une passion pour l'espace et les CubeSats est un plus.

Contexte de travail

Le 12 Janvier 2018 est lancé le satellite PicSat : un observatoire ayant pour objectif le suivi photométrique de l'étoile Beta Pictoris, pour mieux caractériser son compagnon planétaire. Il s'agit d'un premier pas vers l'utilisation des CubeSats pour l'étude des exoplanètes. Une deuxième étape s'ouvre maintenant avec l'objectif de faire évoluer le concept de PicSat vers l'interférométrie spatiale.
L'objectif scientifique de ce projet est de proposer un instrument pour caractériser des planètes extra solaires et les environnements stellaires par interférométrie dans l'espace.

Le travail s'effectue au sein du LESIA qui possède un expertise en instrumentation optique spatiale, dans l'équipe Haute Résolution Angulaire qui possède une forte expérience en interférométrie. Le candidat aura l'occasion de collaborer avec les ingénieurs du laboratoire et pourra également s'appuyer sur l'expérience acquise dans le cadre des projets Picsat et First.

Ce travail se fera à l'observatoire de Paris sur le site de Meudon, encadré par Vincent Lapeyrère.

Contraintes et risques

Le projet s'effectue dans un environnement en évolution rapide autour des cubesats, dans lequel le laboratoire souhaite s'implique. Des évolutions de la mission sont possible au gré des opportunités de financement.

On en parle sur Twitter !