En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7615-CECMON-001 - Ingénieur chimiste H/F

Ingénieur chimiste H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 24 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7615-CECMON-001
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : jeudi 3 juin 2021
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2400 et 2700 euros bruts mensuels
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Développer un procédé de recyclage des métaux issus des déchets électroniques en utilisant des mousses aqueuses

Activités

-Formulation de mousses aqueuses stables
-Développement d'un procédé continu de moussage et de mise en contact des mousses avec des broyats de cartes électroniques
-Analyse des métaux mis en solution

Compétences

Diplôme d'ingénieur chimiste. Compétences en chimie des solutions et/ou génie des procédés

Contexte de travail

Le Laboratoire de Science et Ingénierie de la Matière Molle de l'ESPCI Paris recherche un.e ingénieur.e chimiste pour un CDD de 12 mois pour travailler sur la recyclage de déchets électroniques par des mousses dans le cadre du projet FOAMEX financé par l'Agence Nationale pour la Recherche.
Il existe un véritable enjeu économique et environnemental autour du recyclage des déchets électroniques (cartes électroniques présentes dans les ordinateurs, les téléphones portables…). En effet, la quantité de métaux nobles, toxiques ou usuels présents dans ces « mines urbaines » dépasse aujourd'hui la quantité de métaux présents dans les mines naturelles et il est urgent de développer de nouvelles méthodes pour les recycler. L'hydrométallurgie est un des procédés utilisés pour le recyclage et qui consiste à mettre les déchets en contact avec des solutions acide ou basiques afin de mettre les métaux en solution sous forme d'ions métalliques. Ce procédé génère cependant de gros volumes d'effluents qu'il faut ensuite concentrer.
Afin de réduire la quantité d'effluents mis en jeu en hydrométallurgie, le laboratoire SIMM a développé des mousses aqueuses « lixiviantes » permettant de mettre en solution le cuivre. Les mousses, constituées de 90% d'air, 10% d'eau contenant un tensioactif permettent donc de réduire les volumes d'eau générés. Dans ce système, le dioxygène présent dans les bulles de la mousse permet d'oxyder le cuivre et favorise sa mise en solution sous forme d'ions métalliques. Nous avons montré que le transfert de l'oxygène de bulle en bulle dans la mousse est très rapide et permet une cinétique de dissolution efficace.
Nous cherchons un ingénieur chimiste pour une durée de 12 mois pour étendre ce concept à des métaux et gaz variés et travailler sur le développement à l'échelle labo d'un procédé continu permettant la mise en contact des mousses et des déchets électroniques. Ce projet se fera en collaboration avec l'Ecole Nationale Supérieure de CHimie de Paris, l'Institut de Chimie Séparative de Marcoule, le Bureau des Recherches Géologiques et Minières.

On en parle sur Twitter !