En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7592-ANTJEG-019 - (H/F) Chercheur post-doctoral en biophysique du cytosquelette

(H/F) Chercheur post-doctoral en biophysique du cytosquelette

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 25 avril 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : (H/F) Chercheur post-doctoral en biophysique du cytosquelette
Référence : UMR7592-ANTJEG-019
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : PARIS 13
Date de publication : jeudi 4 avril 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 19 mai 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2 932 € bruts (exp.inf. 2 ans) et 4 204 € bruts (2-7 ans exp.)
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Matière molle : synthèse, élaboration, assemblages, structure, propriétés, fonctions

Missions

Un poste de chercheur post-doctoral (12 mois renouvelable) est ouvert dans l'équipe "Regulation de la dynamique d'assemblage de l'actine" (www.actindynamics.net) à l'Institut Jacques Monod (UMR7592 CNRS/Université Paris Cité, Paris, France - https://www.ijm.fr/recherche/romet-lemonne-jegou-lab-vf/) pour rejoindre un projet sur la caractérisation des propriétés mécaniques de réseaux de filaments d'actine en 3D.
Ce projet s'inscrit dans l'intérêt général de l'équipe pour comprendre comment les protéines régulatrices de l'actine permettent la construction de réseaux d'actine aux architectures et dynamiques variées.
L'équipe développe des approches in vitro quantitatives, en combinant microscopie de fluorescence, microfluidique, pinces optiques et micropatterning.

Activités

Le candidat retenu devra :
- participer à la conception du projet,
- utiliser et développer de nouvelles méthodologies,
- réaliser les expériences,
- les analyser de façon quantitative,
- modéliser les données,
- communiquer les résultats,
- rédiger des comptes rendus et des articles de recherche.
Le candidat utilisera un large éventail d'approches, notamment de pinces optiques, permettant la manipulation d'objets dans des réseaux de filaments.

Compétences

Le candidat doit être titulaire d'un doctorat, en biologie ou en physique de la matière molle de préférence, avec un intérêt marqué pour la biophysique. Le candidat doit pouvoir travailler en autonomie dans le cadre d'un projet collaboratif avec des équipes à l'intérieur de l'institut, intéragir en anglais avec les les membres de l'équipe, et avoir un bon niveau en anglais scientifique (la pratique du français n'est pas obligatoire). Niveau d'anglais exigé B1 minimum.

Contexte de travail

L'Institut Jacques Monod (IJM), installé sur le campus de l'université Paris Cité, est l'un des principaux centres de recherche fondamentale en biologie à Paris. Il offre un environnement de recherche multidisciplinaire. L'IJM regroupe une trentaine de groupes de recherche travaillant sur la biologie cellulaire et du développement, la biophysique et la génomique. Le chercheur postdoctoral bénéficiera d'un environnement scientifique extrêmement stimulant, et aura accès à des équipements de pointe (notamment la plateforme de microscopie photonique, électronique et cytométrie en flux), situés à l'IJM.