En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7588-MATMIV-003 - Poste d'ingénieur.e de recherche H/F en chimie de surface appliquée à la nanophotonique et à la lutte contre la contrefaçon

Poste d'ingénieur.e de recherche H/F en chimie de surface appliquée à la nanophotonique et à la lutte contre la contrefaçon

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 29 janvier 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7588-MATMIV-003
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : vendredi 8 janvier 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 15 mois
Date d'embauche prévue : 1 mars 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2500 à 3000 euros brut selon l'expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

En collaboration avec un investisseur, le groupe Nanostructures et Optique développe une technologie basée sur la nanophotonique pour créer des étiquettes anti-contrefaçon. Les produits contrefaits représentent un marché parallèle de plusieurs dizaines de milliards d'euros par an et ont des implications possibles pour la sécurité des citoyens dans de nombreux domaines. Les industries aéronautique et pharmaceutique en sont des exemples. Disposer d'un système d'authentification qui ne peut être copié mais qui est néanmoins facile à fabriquer et à identifier par quiconque serait un véritable bouleversement pour la sécurisation des biens, des médicaments, des outils, etc.
 Sur la base de cette idée, nous développons actuellement un tel système qui pourrait être appliqué à d'innombrables biens et technologies. Pour cela, nous avons besoin d'un ingénieur de recherche en chimie spécialisé dans la chimie des surfaces et des adhésions pour nous aider à développer notre système anti-contrefaçon.

Activités

Les candidats retenus seront impliqués dans un projet interdisciplinaire, la recherche étant menée à l'interface entre la chimie des surfaces et la nanophotonique.

Compétences

Profil : Les candidats idéaux auront un intérêt marqué pour la recherche interdisciplinaire et collaborative, un parcours reconnu et des compétences complémentaires aux nôtres.
Parmi les compétences recherchées, on peut citer
Chimie de surface (obligatoire)
Physique des adhésions (obligatoire)
Forte expertise expérimentale (obligatoire)
La nanophotonique serait un plus
Les candidats internationaux sont vivement encouragés à postuler - il n'est PAS obligatoire de parler français.

Contexte de travail

Lieu de travail : INSP, CNRS, Université de la Sorbonne.
Groupe : nanostructures et optique
Supervision : Bruno Gallas, Mathieu Mivelle

Contraintes et risques

Aucune

Informations complémentaires

Mots-clés : Chimie des surfaces, physique des adhésions, ligands et liaisons covalentes, nanophotonique.

On en parle sur Twitter !