En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7588-MARTRA-001 - Postdoc (H/F) en dynamique de l'interaction ion–surface magnétisée par spectroscopie X et d'ions

Postdoc (H/F) en dynamique de l'interaction ion–surface magnétisée par spectroscopie X et d'ions

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 20 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7588-MARTRA-001
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : jeudi 8 septembre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 889 à 4 264 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Ce projet vise la recherche fondamentale en physique atomique et en science des matériaux. Nous voulons étudier l'interaction fondamentale entre des ions lents multi-chargés et des surfaces magnétiquement ordonnées. Nous appliquerons les connaissances acquises sur l'interaction ion-surface à l'étude des propriétés magnétiques des toutes premières couches atomiques de matériaux massifs, de couches minces et de matériaux magnétiques 2D. Cette nouvelle méthode devrait conduire à une manière innovante de quantifier le magnétisme de surface et éventuellement à l'émergence de nouveaux matériaux.

Activités

Développement d'une détection multi-messagers basée sur un spectromètre X de Bragg à cristal équipé d'un nouveau détecteur Timepix3 sensible à la position et au temps et sur un détecteur d'ions à déflexion électrostatique.
Caractérisation (MFM, magnétométrie, etc.) et préparation d'échantillons sous ultravide (recuit, bombardement ionique et analyseur Auger) et transfert entre chambres ultravide.
Co-organisation de campagnes expérimentales qui auront lieu sur notre installation d'ions SIMPA.

Compétences

Doctorat en physique atomique expérimentale ou en science des matériaux.
Des connaissances dans un ou plusieurs des sujets suivants sont requises : spectroscopie de rayons X, production et préparation de faisceaux d'ions, techniques d'ultra-vide, physique du solide et des surfaces.

Contexte de travail

Les activités de recherche se dérouleront au sein de l'équipe Agrégats et Surfaces sous Excitation Intense (ASUR) de l'Institut des NanoSciences de Paris (INSP) situé sur le campus Pierre et Marie Curie de Sorbonne Université au centre de Paris. Les installations expérimentales comprennent l'installation SIMPA (Source d'Ions Multichargés de PAris), constituée d'une source d'ions basée sur l'excitation par résonance cyclotronique d'électrons (ECRIS), et sa ligne de faisceau dédiée. Au bout de la ligne de faisceau, deux chambres en conditions d'ultravide sont en place pour la préparation des échantillons et les études d'interaction ion-échantillon. L'équipe dispose aussi d'un laboratoire dédié aux tests de détecteurs de rayons X. De plus, plusieurs outils de caractérisation sont disponibles à l'INSP comme : spectroscopie Auger, diffraction des rayons X, plusieurs microscopes (STM, AFM, MFM, …), épitaxie par jets moléculaires, installations de dépôt de films par ablation et pulvérisation plasma, salle blanche, etc.
Le projet est développé dans le cadre d'une collaboration entre l'équipe ASUR de l'INSP et le groupe Atomic and Plasma Physics de TU Wien (Vienne, Autriche) dans le contexte d'un projet international ANR-FWF.
Le postdoc pourrait commencer le 1er novembre 2022 et terminer impérativement avant le 31 janvier 2025 pour une durée maximale de 24 mois.

Contraintes et risques

Les activités de l'installation SIMPA sont sujet à des contrôles de radioprotection dû aux rayonnements ionisants émis par la source d'ions (rayons X) avec dosimètres individuels.

On en parle sur Twitter !