En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7329-VALMER-046 - chercheur en Tectonique sur la Modélisation structurale 3D du massif du Dévoluy (H/F)

chercheur en Tectonique sur la Modélisation structurale 3D du massif du Dévoluy (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : dimanche 15 octobre 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Intitulé de l'offre : chercheur en Tectonique sur la Modélisation structurale 3D du massif du Dévoluy (H/F)
Référence : UMR7329-VALMER-046
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : VALBONNE
Date de publication : lundi 17 juillet 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Selon expérience professionnelle = base minimum de 2833€ brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Terre et planètes telluriques : structure, histoire, modèles

Missions

- caractériser la structuration complexe et polyphasée du massif du Dévoluy
- procéder au dépliage et à l'équilibrage des structures et proposer un modèle d'évolution permettant de valider un modèle géométrique pour l'actuel avec un minimum d'incertitudes

Activités

Le massif du Dévoluy est principalement constitué par des formations sédimentaires carbonatées d'âge Jurassique à Crétacé plissées. Les données de structurale nécessaires à la modélisation proviendront des données de cartographie existantes, nouvelles acquises lors des missions de terrain en surface mais aussi en sous-sol par l'exploration des cavités avec l'aide des équipes spéléologiques investies sur le massif (collecte d'un maximum de données de pendages des strates géologiques et de mesures des orientations et plongements de failles). La reconstruction de la géométrie et de l'évolution 3D du bassin, à partir du logiciel d'analyse et de modélisation structurale Move (licence académique fournie par la société Petroleum Expert à l'UCA) sera calibrée à partir de ces données de structurales. Nous effectuerons également des prises de vue en drone du massif afin de bien caractériser les structures de surface. La modélisation structurale se déroulera en 3 étapes :
- Construction de coupes 2D sériées. Ces coupes seront construites en utilisant des techniques géométriques standards des coupes équilibrées et restaurées (dépliées) pour obtenir un état avant déformation, en utilisant la méthode du glissement bancs-sur-bancs. La restauration permet de calculer des taux de raccourcissement et d'obtenir la géométrie des couches avant leur déformation.
- Utilisation des coupes et des données d'affleurements pour la construction d'un modèle géologique 3D. Les lignes (en coupes), et les limites d'affleurements des formations sédimentaires et des failles (préalablement digitalisées en 3D sur MNT) seront interpolées avec un maillage triangulaire.
- Validation des coupes et du modèle 3D par la restauration. Cette restauration intégrera des données de paléothermicité Raman permettant de mieux contraindre l'enfouissement des roches, leur exhumation et les paléotempératures des réservoirs (collaboration avec A. Lahfid du BRGM).
Ce projet devrait donc, non seulement permettre de préciser l'architecture 3D du dispositif structural en profondeur et sa cinématique de formation, mais aussi d'en évaluer les conséquences sur la géométrie et la distribution des aquifères profonds, et donc sur la circulation des eaux dans le bassin. Ce développement pourra impliquer la mise en place des outils nécessaires à l'élaboration d'une cartographie des risques, dans l'optique de mieux cibler à terme les actions de gestions prioritaires à mener. Les livrables de ce projet seront :
- un modèle 3D du massif du Dévoluy à vocation modélisations hydrogéologiques ;
- un rapport et un séminaire de présentation des résultats ;
- une publication scientifique à comité de lecture.

Compétences

- Tectonique de chevauchement
- Géologie structurale
- Modélisation 3D et équilibrage des structures géologiques
- Terrain
- Logiciel MOVE
- Maitrise du Français et de l'Anglais
- Capacité d'adaptation, d'organisation, de planification
- Esprit d'équipe et d'initiative

Contexte de travail

La caractérisation de l'architecture structurale 3D du massif du Dévoluy (Alpes occidentales françaises) à l'aide de la modélisation structurale constitue une étape indispensable pour être en capacité d'appréhender la structuration des circulations karstiques et la localisation des zones noyées potentielles. Peu de modèles structuraux récents et précis ont été proposés pour caractériser la structuration complexe et polyphasée du massif du Dévoluy. Les coupes géologiques déjà réalisées dans cette zone ont été faites seulement schématiquement et n'intègrent pas la géométrie précise des couches déformées et des failles afin de pouvoir procéder au dépliage et à l'équilibrage des structures et proposer un modèle d'évolution permettant de valider un modèle géométrique pour l'actuel avec un minimum d'incertitudes.
Ce projet sera mené par un-une chercheur-se appuyé-e par les équipes de recherches de l'Université Côte d'Azur-Géoazur, du CEREGE, du BRGM et spéléologiques investies sur le massif pour les reconnaissances des structures souterraines.
Le poste de chercheur-se proposé s'inscrit dans le cadre d'un projet de collaboration entre l'Université Côte d'Azur-Géoazur et l'Agence de l'Eau RMC dans le but d'étudier la structure 3D du massif hydrogéologique du Dévoluy dans les Alpes occidentales.
La personne recrutée travaillera au sein du laboratoire Géoazur, UMR7329, sur le site de Valbonne (06). Le laboratoire Géoazur est une unité mixte de recherche pluridisciplinaire rattachée à des tutelles nationales (CNRS et IRD) et locales (Université Côte d'Azur et Observation de la Côte d'Azur). Elle est composée de géologues, de géophysiciens et d'astronomes se fédérant autour de grands thèmes scientifiques tels que les aléas (sismiques, gravitaires, tsunamigéniques, hydro-climatiques, chimiques) et leurs risques associés, la dynamique de la lithosphère et l'imagerie de la Terre, la géodésie-métrologie de la Terre et de l'Univers proche.
Le laboratoire compte une centaine de permanents (chercheurs, enseignants-chercheurs, ITA) et de 70 à 110 non permanents (doctorants, post-doctorants, ATER, stagiaires, chercheurs invités). Il est réparti sur 2 sites : le campus Azur-CNRS à Sophia Antipolis (Valbonne) et le site de Calern – Caussols de l'Observatoire Côte d'Azur.
La personne recrutée rejoindra l'équipe GEOMAT du laboratoire et travaillera également en étroite collaboration avec les partenaires français du CEREGE et du BRGM.

Contraintes et risques

Terrain en haute montagne et spéléologie