En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR7328-ISALAN-023 - H/F - CHERCHEUR en modélisation des panaches de feux dans la stratosphère au LPC2E ORLEANS

H/F - CHERCHEUR en modélisation des panaches de feux dans la stratosphère au LPC2E ORLEANS

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 14 décembre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7328-ISALAN-023
Lieu de travail : ORLEANS
Date de publication : mercredi 2 novembre 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2800 € - 3900 € BRUT MENSUEL
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le LPC2E recherche un.e chercheur.e postdoctoral.e pour 1 an renouvelable dans le cadre du projet ASTuS (Ascending Smoke Turbo in the Stratosphere) financé par l'ANR sur la période 2022-2025. Le projet a pour objectif de simuler les vortex de fumée dans la stratosphère récemment découverts (Khaykin et al., 2021, Lestrelin et al., 2021) et qui sont générés lors d'évènements de méga-feux. Ces feux très intenses injectent en effet une grande quantité de matière carbonée dans la stratosphère par pyroconvection qui semble ensuite s'auto-organiser sous forme de vortex chaud. La compréhension de la dynamique de ces vortex est encore très faible. Le projet ASTuS a donc pour objectif de mieux comprendre les mécanismes contrôlant ces structures via une collaboration entre théoriciens de la mécanique des fluides, spécialistes de la mesure dans la stratosphère et modélisateurs de l'atmosphère. Le post-doctorant travaillera au LPC2E avec les chercheurs Fabrice Jégou et Gwenaël Berthet en collaboration avec le laboratoire Laboratoire Inter-Universitaire des Systèmes Atmosphériques (LISA) et l'enseignent-chercheur Pasquale Sellitto.

Activités

Les simulations seront réalisées avec le modèle Terre CESM (Bossolasco et al., 2021, Tidiga et al. 2022). Le post-doctorant réalisera des simulations sur deux cas d'études réalistes durant les méga-feux au Canada en 2017 et en Australie en 2020. Ces simulations seront confrontées aux mesures satellites et in-situ disponibles. Des simulations seront également réalisées sur la période 2000-2020 pour estimer l'impact global de telles évènements sur le climat et la chimie stratosphérique et notamment le développement de mini-trous d'ozone.

Compétences

Les candidats devront posséder un doctorat avec des connaissances dans un (ou plusieurs) domaines suivants : mécanique des fluides, physique de l'atmosphère, chimie atmosphérique. Une expérience dans l'utilisation d'outils de modélisation globale ou régionale est particulièrement requise. Des connaissances de l'environnement Linux, en calcul haute performance (HPC), en programmation (Fortran, Python, IDL) sont aussi demandées. Une bonne pratique de l'anglais est nécessaire.

Contexte de travail

La durée du post-doctorat est comprise entre 12 et 24 mois. Le post-doctorat pourra commencer entre janvier et mars 2023. Les candidatures devront être effectuées via le site https://emploi.cnrs.fr/ ou https://euraxess.ec.europa.eu ou être envoyées directement à Fabrice Jégou (fabrice.jegou@cnrs-orleans.fr), Gwenaël Berthet (gwenael.berthet@cnrs-oleans.fr) et Pasquale Sellitto (pasquale.sellitto@lisa.ipsl.fr). Le dossier de candidature comprendra un CV, une description des expériences en recherche et comment elles peuvent bénéficier au projet et les noms et contacts de deux référents académiques. Les candidatures devront être envoyées avant le 10 novembre. Le travail se déroulera au LPC2E a Orléans. Le candidat ou la candidate sélectionné(e) rejoindra l'équipe Environnement atmosphérique et Planétologie (https://www.lpc2e.cnrs.fr/environnement-atmospherique-et-planetologie). Cette équipe est composée de 10 chercheurs travaillant sur les aérosols et la chimie de l'atmosphère à différentes échelles allant des surfaces continentales jusque dans la moyenne atmosphérique. L'équipe est impliquée dans de nombreux projets autour des émissions volcaniques, de feux de biomasse ou des zones humides.

Contraintes et risques

Le travail nécessitera des déplacements à Paris pour travailler avec les autres membres du projet au sein des différents laboratoires impliqués (LISA, LMD, IPGP,LadHyX).

Informations complémentaires

/

On en parle sur Twitter !